Football

14 novembre 2017 16:49; Act: 14.11.2017 17:26 Print

Ces légendes qui ont manqué un Mondial

Gianluigi Buffon, mythe vivant, manquera donc la Coupe du monde. D'autres grands noms ont vécu pareille désillusion.

storybild

Gianluigi Buffon prend sa retraite internationale sur un échec. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Gianluigi Buffon, gardien de l'Italie et mythe vivant, manquera donc la Coupe du monde 2018 en Russie. D'autres grands noms du football, Di Stefano, Eusebio ou encore Cruyff, ont vécu une même désillusion dans le passé.

Naturalisé espagnol, Alfredo Di Stefano endosse le maillot de la sélection fin janvier 1957. Auparavant, le joueur d'origine argentine était privé de Coupe du monde puisque l'Albiceleste avait boycotté les éditions 1950 et 1954.

Mais les Espagnols ne parviennent pas à se qualifier pour le Mondial 1958 en Suède. La Roja se qualifie ensuite pour la Coupe du monde en 1962, au Chili. Une satisfaction de courte durée puisqu'une douleur au dos l'empêche de jouer un seul match, alors que l'Espagne est éliminée dès le premier tour.



Eusebio, la claque

Le Portugal ne se qualifie pas pour la Coupe du monde 1970 au Mexique. C'est une claque pour Eusebio, Ballon d'or 1965, star du Mondial 1966 dont il a été le meilleur buteur avec 9 buts (Portugal 3e). Habile de la tête et des pieds, la «Panthère Noire» avait aussi remporté la Coupe d'Europe avec Benfica en 1962.

Capitaine champion du monde avec l'Angleterre en 1966, Bobby Moore veut participer à une dernière Coupe du monde, en 1974 en Allemagne de l'Ouest. Dans un groupe à trois avec la Pologne et le Pays de Galles, pour une seule place qualificative, les joueurs aux Trois Lions abordent cette phase en position de favoris.

Les Anglais ne remportent qu'un seul match, et ne finissent qu'à la deuxième place du groupe derrière la Pologne. Moore assiste depuis le banc au match nul des Anglais contre le pays de Galles, qui les élimine.

Cruyff, fusil sur la tempe

Légende incontestée du football, Johan Cruyff n'a jamais remporté la Coupe du monde: après sa finale perdue en 1974 face à l'Allemagne, il n'a pas voulu jouer en Argentine quatre ans plus tard. La raison est restée mystérieuse pendant trente ans. Conflit avec la Fédération néerlandaise pour des histoires de prime? Boycott pour protester contre la dictature de Jorge Videla?

L'intéressé lève le secret en 2008 sur «Catalunya Radio»: il a été victime avec sa famille, avant le Mondial, d'une tentative d'enlèvement dans son logement à Barcelone. «A ce moment quelqu'un est venu, a pointé un fusil sur ma tempe, j'étais ligoté, ma femme était ligotée, les enfants (étaient présents) dans l'appartement de Barcelone. Le moment arrive où tu dis basta. Il y a des moments où d'autres valeurs priment dans la vie».

Van Basten, barrage perdu

Finaliste du Mondial 1978 en Argentine, les Pays-Bas manquent la qualification pour la Coupe du monde en 1982 en Espagne. Pour le Mondial mexicain de 1986, les Néerlandais disposent dans leur effectif d'une pépite avec Marco van Basten, qui fait alors les beaux jours de l'Ajax Amsterdam, et d'autres joueurs en devenir (Frank Rijkaard, Ruud Gullit, Ronald Koeman).

Ils ratent le billet direct pour le Mexique et doivent disputer un barrage contre les voisins belges. Battus 1-0 au match aller, ils s'imposent au retour 2-1, mais le but à l'extérieur des Belges leur permet de se qualifier pour le Mondial 1986, où ils finiront à la 4e place.

Deux années plus tard, les Néerlandais se rattraperont de la plus belle des manières en remportant le Championnat d'Europe en éliminant les Allemands de l'Ouest, hôtes de la compétition, en demi-finale, et en battant l'URSS en finale grâce à une reprise de volée devenue mythique de van Basten dans un angle mort.

Papin et Cantona, génération gâchée

Avec Jean-Pierre Papin, Ballon d'Or 1991, et Eric Cantona comme moteurs, l'équipe de France ne peut que se qualifier pour la Coupe du monde 1994 après un Euro 1992 raté (élimination en phase de groupes). Tout se joue contre la Bulgarie en novembre 1993 au Parc des Princes, pour cette génération minée par la rivalité entre joueurs du Paris Saint-Germain et de Marseille. Un match nul, et elle verra l'Amérique.

Mais dans les arrêts de jeu, Emil Kostadinov éteint tous les espoirs français d'une frappe sous la barre transversale qui donne la victoire à la Bulgarie (2-1). L'un des revers les plus traumatisants du football français.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Fabienne le 14.11.2017 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste

    Suis tellement triste pour Buffon.. Il aurait mérité un autre départ de son équipe nationale. Il restera un des meilleurs gardiens du monde, bravo champion!

  • André le 14.11.2017 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boycott CM Qatar

    Ce que devraient faire les stars de demain, cest de boycotter la CM au Qatar. Fêter des buts dans des stades construits par des ouvriers sous payés à qui lon a enlevé les papiers didentité sans parler de ceux qui sont morts ... Je suis un gros fan de foot, mais ma conscience minterdit de me réjouir de cette coupe du monde plein milieu du désert ...

  • @rgf le 14.11.2017 19:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Légende

    Ne pleure pas car tu reste le meilleur gardien que je connue à ce jour Quand je te vue applaudir liimi suédois pendant que les stade entier sifflet Je me suis dis que apart de être um grande sportif, tu est un grand homme QUe mérites les meilleur. Les italien devrais être fier de toi.

Les derniers commentaires

  • Seb le 15.11.2017 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    Sniff

    Ils auront tous une excellente retraite en chine, alors pourquoi sen faire, pour moi ce sont des larmes de crocodile.

  • mouais le 15.11.2017 06:47 Report dénoncer ce commentaire

    pis les vainqueurs?

    Que ce soit à la radio ou dans la presse, on ne titre nulle part "exploit de la Suède", on ne parle pas de magnifique victoire mais que de terrible défaite. Les vainqueurs ont droit à quelque chose non? Vous voulez pas parler un peu de l'équipe qui a gagné?

  • marius le 15.11.2017 03:38 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la fin.

    OK c'est bon,Buffon n'ira pas au mondial..et après ? il a quand même un palmares impressionant,mais voila tout a une fin et puis honnêtement l'Italie ne fait plus peur à personne depuis longtemps,il suffit de voir les match du championnat d'un ennuis total,rien à voir avec le championnat anglais et allemand ou là on sent l'amour du vrai foot,bref 2 monde différent.L'Italie c'est le passé...

  • marius le 15.11.2017 01:44 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait s'ouvrir au monde..

    Mais que vient faire le Qatar la dedans,la prochaine coupe du monde sera en Russie.Avec toute les grandes nations de foot,après si d'autres nations veulent boycotter le mondial au Qatar qu'ils le fassent,je constate que les italiens ne s'intéressent pas à la prochaine CM eux qui ne connaissent que le nom de leurs joueurs,sorti de là ils n'on aucune culture de foot.

    • Et Oui A Casa le 15.11.2017 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @marius

      Les italiens ne sont intéressés que par les italiens et lItalie. Le reste ne fait pas partie de leur monde. Ils sont tellement vexés de ne pas aller à la coupe du monde....

  • yepyep le 14.11.2017 21:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    meilleur gardien au monde

    meilleur gardien au monde de tout les temps et jamais un ballon d'or chercher l'erreur on le donne a des clowns

    • Oju le 15.11.2017 07:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @yepyep

      Buffon a La maison