Football

29 octobre 2014 07:29; Act: 29.10.2014 08:24 Print

Dylan Stadelmann, l’idole de tout un stade à Wohlen

par Timothée Guillemin - Le Jurassien de 25 ans défie le FC Bâle ce soir en Coupe de Suisse. Arrivé en Argovie à l’été 2013, il est vite devenu le chouchou du public.

storybild

Débarrassé de ses ennuis de santé, le latéral (en blanc) brille chez le leader de Challenge League. (Photo: Eric Lafargue)

Sur ce sujet
Une faute?

Il ne se passe pas un match sans que le public de la Niedermatten ne rugisse de plaisir. La raison? Les débordements de son joueur préféré, Dylan Stadelmann. Même si le centre est raté, ce qui lui arrive parfois, son replacement en sprint se fait sous les ovations.
L’ancien joueur du LS est conscient de l’affection que lui portent les fans argoviens et il s’en amuse. «Ils savent que je donne tout et ils aiment ça. Même si je suis moins bon, je ne triche jamais sur un terrain. Bien sûr que ça me fait plaisir de voir qu’ils m’apprécient. Si je suis leur chouchou? Oui, un peu, je crois», rigole-t-il.

Tout n’a pourtant pas été facile pour ce latéral très tonique, à l’aise aussi bien à droite qu’à gauche. Son début de carrière a été perturbé par les blessures. Il n’a donc jamais pu enchaîner les matches avec le Lausanne-Sport, qui l’avait repéré alors qu’il avait 13 ans et évoluait au sein du Team Jura. «Si j’en veux au LS? Non, j’ai manqué de chance, c’est tout. Ce n’est qu’à Nyon, en 2012-2013, que j’ai pu réaliser une saison pleine.»

Wohlen l’a alors engagé et ne regrette pas une seconde d’avoir fait l’acquisition de ce Welche de caractère, qui se voit revenir de ce côté-ci de la Sarine, mais à certaines conditions: «Je veux un club stable, ambitieux, avec un vrai projet.» Pour l’heure, c’est à Wohlen qu’il l’a trouvé.