Football – Mondial

12 juin 2018 19:30; Act: 12.06.2018 19:30 Print

Il a tout tenté pour faire parler Antoine Griezmann

Mardi en conférence de presse de l'équipe de France, un journaliste a voulu découvrir l'avenir du joueur en faisant appel à la traduction automatique.

Sur ce sujet
Une faute?

L'une des grandes questions de ce mardi 12 juin était de savoir si Antoine Griezmann allait s'exprimer sur son avenir en club, à quelques jours du début de la Coupe du monde en Russie. Présent en conférence de presse de l'équipe de France, l'attaquant de l'Atlético Madrid, qui disputera samedi avec les Bleus son premier match du Mondial face à l'Australie, le buteur a toutefois rapidement botté en touche. «Je suis vraiment désolé, je sais qu'il y a beaucoup d'attente mais ce n'est pas aujourd'hui que je vais donner ma décision», a-t-il lancé aux journalistes tous prêts à relayer le nom de son futur club.

Une mise au point qui n'a pas empêché plusieurs journalistes, en particulier de la presse espagnole, de tenter d'arracher LA réponse à «Grizou». L'un d'entre eux s'est montré particulièrement créatif en demandant à poser sa question en français, la conférence se faisant uniquement dans cette langue, puis en faisant lire au traducteur automatique de son smartphone la question qu'il y avait rédigée dans sa langue: «Je voulais vous demander si vous avez pris la décision de continuer à l'Atlético Madrid ou si vous allez jouer pour le Barça la saison prochaine»!

Le procédé a déclenché l’hilarité dans la salle et a bien fait rire Antoine Griezmann. Mais pas du tout Philippe Tournon, le boss de la communication de l'équipe de France, qui a ordonné au joueur de ne pas répondre à la question avant d'exiger une autre question. Un confrère espagnol a alors tenté de rebondir avec une nouvelle demande dans sa langue, ce qui a eu le don de passablement agacer maître Tournon. Le porte-parole doit se réjouir de voir la Coupe du monde se terminer, ce qui lui permettra de partir sereinement à la retraite.

(duf)