Football - Coupe du monde

07 octobre 2017 11:55; Act: 07.10.2017 14:58 Print

La Hongrie, un match pour progresser

par Robin Chessex, Bâle - L'adversaire de la Suisse, ce soir à Bâle, ne peut plus espérer grand-chose dans ces qualifications. La faute à une année footballistique qui a vu des perspectives prometteuses s'effondrer.

storybild

L'étrange stade de Felcsut, à 40 km de Budapest.

Sur ce sujet
Une faute?

Avant le début des qualifications pour la Coupe du monde, la Suisse ne semblait pas la mieux lotie, sur le papier, avec ses adversaires. Le Portugal qui venait de devenir champion d’Europe avec Cristiano Ronaldo, la Lettonie qui avait déjà posé des problèmes à la Nati par le passé, les Îles Féroé qui représentent une petite équipe parmi les plus difficiles à jouer avec le pénible voyage sur leur territoire, et la Hongrie bien sûr... L’équipe magyare sortait d’un Euro lors duquel elle n’avait pas fait mauvaise figure, battant l’Autriche 2-0 et contraignant l’Islande et surtout le Portugal au nul, au terme d’un hallucinant 3-3 pour ce dernier match. En huitième, les Hongrois perdaient face à la Belgique, sur un score trompeur de 4-0, sans toutefois démériter dans le jeu lui-même.

Un an plus tard, on se rend compte que ce groupe était l’un des plus faibles. La Suisse a gagné tous ses matches, passant de l’exploit contre le Portugal à des prestations la mettant peu en danger, notamment contre la Lettonie qui s’est finalement avérée une équipe d’une faiblesse surprenante. Et la Hongrie? Cette campagne l’aura clairement vue ne pas confirmer son sursaut de santé et sombrer à nouveau dans une posture d’équipe plutôt médiocre, avec notamment une mortifiante défaite face à Andorre (1-0). L’une de ses meilleures performances dans ces qualifications aura été face à la Suisse, lors d’une victoire helvétique que Stocker avait dû arracher à la 90e minute. Tout ce que peut espérer l’équipe hongroise, ce serait de conserver la 3e place du Groupe B, dans la perspective d’être le mieux placé possible pour la «Nations League» qui commencera l'année prochaine.

Un pays dans la controverse

La Hongrie nourrit pourtant de grandes ambitions footballistiques. Et surtout son Premier ministre, Viktor Orban. Passionné de ballon rond, le populiste a incité les entreprises de son pays à investir massivement dans ce sport. Cela donne des résultats plutôt étranges. Le plus improbable concerne le village natal de l’homme d’État, Felcsut, où un stade de 4500 places à la structure immense détonne dans ce bourg de 1700 habitants. Nommé «Pancho Arena», d’après le nom donné à Puskas lors de son exil en Espagne après la révolution de 1956, cette enceinte à la déco kitchissime jure passablement dans le décor. Le village, où une ligne de chemin de fer a aussi été construite arbitrairement, a d’ailleurs été inspecté récemment par les enquêteurs du Parlement européen, intrigués par la manière dont l'argent communautaire était dépensé en Hongrie. Un contrôle dont Viktor Orban s’est offusqué bien sûr.


Emmagasiner de l’expérience

Mais ce ne sont sans doute pas les ambitions démesurées du dirigeant ultraconservateur qui aideront son équipe nationale à progresser. Le sélectionneur Bernd Storck sait que pour avancer vers un avenir meilleur, la Hongrie devra manger son pain noir. À commencer par la fin de ces qualifications sans enjeu. «Notre équipe a besoin de temps, a déclaré le coach, lors de la conférence de presse. Mais nous sommes sur la bonne voie et je ne suis pas totalement insatisfait de nos éliminatoires à la Coupe du monde. Nous avons accroché le Portugal et la Suisse. Des Suisses contre qui nous n'avons pas eu de chance au match aller. Nous voulons aussi profiter de tels matches pour emmagasiner de l’expérience.»

Avec des joueurs actifs majoritairement dans le championnat hongrois, aidés par quelques leaders comme Dzsudzsák ou Szalai, la Hongrie a encore beaucoup de chemin à parcourir. Et pour la Suisse, samedi soir, il est clair qu’il ne serait pas de bon ton que ce match symbolise le renouveau de l’équipe de Bernd Storck. Pas encore...

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roloh le 07.10.2017 14:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    n'allons pas trop vite

    Jouons déjà ce match et gagnons le avant de crier à la qualification.

  • Z. le 07.10.2017 16:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Modestie

    Modestie svp. Ne pas s'enflammer. Cela à tout du matche piège. Allez la Suisse !.

  • Sababeach le 07.10.2017 16:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Patience

    Nous allons commencer par jouer et nous ferons les fanfarons un fois les ponts en poches

Les derniers commentaires

  • gtell le 07.10.2017 19:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nati94

    hop Hongrie!Kosovo 0-Hongrie 2!

  • Fan De La Suisse le 07.10.2017 17:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hop suisse!

    ALLEZ LA SUISSE TES LA MEILLEURE!!!!!!!

  • Jean Pleure le 07.10.2017 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mauvais pressentiment

    Je vais me risquer aux pronostics: Je ne sais pas pourquoi, mais moi ce soir, je vois bien 1-2 pour la Hongrie. Et 3-1 pour le Portugal , Mardi . Mais mon dieu faites que j'ai tort dans les deux cas, le problème c'est que j'ai souvent raison et ça.... ça fait chi.. .

    • Jean Pleureplus le 07.10.2017 23:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Pleure

      J'avoue j'avais tort..... youpi

  • Et Heureusement le 07.10.2017 16:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Idée utopique

    Y a pas pire comme idée que de voir cette population gagner.

  • Sababeach le 07.10.2017 16:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Patience

    Nous allons commencer par jouer et nous ferons les fanfarons un fois les ponts en poches