Congrès juif européen

15 janvier 2014 17:29; Act: 15.01.2014 18:36 Print

Le football européen est-il antisémite?

Le Congrès juif européen dénonce la montée de l'antisémitisme sur les terrains de foot européens et appelle les autorités compétentes, dont l'UEFA, à réagir avec vigueur.

storybild

Aucune sanction n'a été prise à l'encontre du joueur français Nicolas Anelka qui avait salué avec une «quenelle» un but marqué en championnat anglais. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'antisémitisme est devenu le dernier préjugé raciste acceptable dans le foot» européen, a déploré mercredi le président du Congrès juif européen (CJE), Moshe Kantor, dans un communiqué. Ce dernier a notamment dénoncé la récente décision des autorités judiciaires locales de Poznan, en Pologne. Celles-ci ont refusé de qualifier d'actes antisémites des vociférations de supporters de l'équipe locale qui, lors d'un match, avaient lancé que la place des Juifs était à Auschwitz, le camp d'extermination nazi.

«Malheureusement, les chants antisémites extrêmes comme ceux de Poznan sont régulièrement entendus dans de nombreux stades européens, y compris en Angleterre et aux Pays-Bas, et la réaction des autorités est minime», a dit Moshe Kantor. Il a dénoncé «l'inaction» des clubs, de l'UEFA et des fédérations nationales face à ce phénomène. «Nous avons vu la condamnation rapide, des interdictions et des amendes importantes lorsque d'autres minorités sont attaquées par des joueurs et supporteurs en Europe. Mais à peine un gémissement se fait entendre lorsque les Juifs sont l'objet d'attaques», a estimé Moshe Kantor.

Le président du CJE a ainsi rappelé qu'aucune sanction n'a été prise à l'encontre du joueur français Nicolas Anelka qui avait salué avec une «quenelle» un but marqué en championnat anglais. «Ce salut n'est qu'un salut nazi moins connu et nous attendons des autorités qu'elles prennent la même sorte de sanctions que si Anelka avait fait l'infâme salut le bras tendu», avait demandé, il y a deux semaines, Moshe Kantor, en réclamant une «punition adéquate» contre ce joueur. Or, a-t-il dit, à ce jour ni l'UEFA ni la Fédération anglaise de foot n'ont répondu à sa requête.

(afp)