Football – Champions League

14 janvier 2018 11:21; Act: 14.01.2018 11:49 Print

Man United se venge des prix pratiqués par Séville

Les Anglais n’ont pas apprécié que leurs fans soient taxés au prix fort par le club espagnol pour leur 8e de finale de Champions League en février.

storybild

Le club anglais n'a pas compris pourquoi ses supporters devaient payer leurs billets plus cher que les autres. (Photo: Michael Regan)

Sur ce sujet
Une faute?

Les deux équipes ne se sont pas encore affrontées sur le terrain, mais la bataille fait déjà rage entre Manchester United et le FC Séville. A l’origine de la dispute? Les tarifs appliqués par les dirigeants de l’équipe andalouse pour les billets du match aller de 8e de finale de Champions League, prévu le 21 juillet. Séville a en effet augmenté de 40 euros le prix des sésames d’accès à son stade Ramon Sanchez Pizjuan, par rapport à ce que les supporters de Liverpool avaient par exemple dû débourser en novembre dernier durant la phase de groupes. Les fans mancuniens doivent en effet se délester de 100 euros pour assister au choc entre leurs Red Devils et les Blanquirrojos, le 21 février prochain.

«Nous estimons que nos supporters sont injustement soumis à une augmentation excessive des prix des billets du club hôte», a réagi Manchester United dans un communiqué. «Séville n'a pas accepté de réduire de manière significative le prix des billets pour nos fans. C'est pourquoi, nous avons pris la difficile décision de faire payer aux supporters de Séville le même montant pour le match retour (le 13 mars) à Old Trafford». Une façon pour MU de «subventionner» l’onéreux déplacement de ses fans en Andalousie. Les fans de United se verront ainsi rembourser la différence de prix. «Nous voulons que cela dissuade les futurs adversaires qui cherchent à augmenter le prix des billets pour nos supporters», ont justifié les Red Devils.

De son côté, le Séville FC a annoncé sur son site internet qu'il subventionnerait aussi les billets de ses supporters. Ceux-ci ne paieront ainsi pas plus que le prix initialement fixé à 60 euros. Selon les Sévillans, c’est Manchester United qui est à l’origine de toute cette affaire, puisqu’il n’a pas respecté les consignes de l’UEFA priant les clubs 5% des places disponibles aux supporters visiteurs. Les Anglais ont en effet prévu un contingent de 3000 places au lieu de 3800 «pour des raisons de sécurité». Bonne ambiance.

(duf)