Football

29 novembre 2012 14:26; Act: 24.12.2012 15:04 Print

Messi, Iniesta ou Ronaldo: qui sera Ballon d'or ?

Messi, Iniesta et Cristiano Ronaldo sont les trois finalistes pour le Ballon d'or, trophée qui sera décerné le 7 janvier à Zurich, ont dévoilé jeudi à São Paulo la Fifa et France Football, organisateurs de ce prix.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

L'Argentin Lionel Messi (Barcelone), 25 ans et triple Ballon d'or en titre, fait figure encore une fois de grandissime favori. Le titre sera remis après les votes des journalistes, des capitaines des équipes nationales et des sélectionneurs. Pour donner votre avis, il faut voter ici.

S'il devait l'emporter, Messi deviendrait le premier joueur à récolter quatre Ballons d'or. Son adversaire le plus sérieux sera Cristiano Ronaldo (Real Madrid), qui a déjà gagné le trophée en 2008. L'Espagnol Andrés Iniesta (Barcelone), 28 ans, a de son côté été désigné meilleur joueur de l'Euro 2012.

Outre le très médiatisé Ballon d'or, d'autres titres seront décernés à Zurich. Vicente del Bosque (sélectionneur de l'Espagne), Pep Guardiola (ex-entraîneur de Barcelone) et José Mourinho (Real Madrid) ont été désignés finalistes pour le titre d'entraîneur de l'année. Bruno Bini (France), Norio Sasaki (Japon), Pia Sundhage (Etats-Unis, puis Suède) se disputeront de leur côté le sacre du meilleur entraîneur d'une équipe féminine.

Les trois finalistes pour le Ballon d'or féminin se nomment Marta (Brésil), Aby Wambach (Etats-Unis) et Alex Morgan (Etats-Unis).

Enfin, Neymar (Brésil), Radamel Falcao (Colombie) et Miroslav Stoch (Slovaquie) concourront pour le titre du plus beau but de l'année.

Les internautes de «20 minutes» ont également voté en masse pour Lionel Messi, qui devance avec 32% des voix son éternel rival, Cristiano Ronaldo. En troisième position, on retrouve Zlatan Ibrahimovic avec 6% des voix, ex aequo avec Andrea Pirlo. Andrés Iniesta pointe juste derrière avec 5% des suffrages. Le reste du classement des internautes de «20 minutes» est à découvrir ici.

(afp)