Hockey - Canada

04 avril 2017 09:11; Act: 04.04.2017 09:13 Print

Titre perdu pour un puck jamais entré

Les Caribous de Clarenville sont en colère. Cette équipe de seniors de l’île de Terre-Neuve a été battue par les Conception Bay CeeBee Stars sur un but fantôme.

Sur ce sujet
Une faute?

Il ne restait plus que quatre minutes à jouer entre les Clarenville Ford Caribous et les Conception Bay CeeBee Stars, en finale du Herder Memorial Trophy, la finale de la Central West Senior Hockey League. Ces deux formations de la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador sont à égalité sur le score de 3-3. C’est le moment choisi par un certain Kenny King pour tenter de «mettre le puck au filet», comme on dit là-bas.

Au grand étonnement de tout le monde, alors que King a juste essayé de centrer depuis derrière le but, la rondelle se retrouve finalement au fond des filets. Le joueur des Stars jubile. Les arbitres valident. Rien ne sera plus marqué. Les Conception Bay CeeBee Stars remportent le 4e Herder Memorial Trophy de leur histoire. Sauf que le gardien adverse n’est pas content et on comprend bien vite pourquoi.


En visionnant les images au ralenti, on se rend compte du problème. Le puck n’a tout simplement jamais passé la ligne du but. Il s’est glissé au fond des buts, en trouvant un chemin… sous le côté gauche du filet. Pour la plus grande fureur de Rebecca Russell, la coach des Caribous.

«Les mots ne peuvent décrire mes sentiments quand je revois ces images. J’ai vu mes garçons donner tout leur cœur et leur âme depuis 6 semaines pendant ces play-off, a regretté celle qui était devenu la première femme à coacher des seniors au Canada en février 2016. Voir les larmes dans leurs yeux après avoir subi quelque chose comme ça est une honte. Je sais que c’est désormais terminé et que les arbitres sont humains, mais c’est une vraie honte pour notre Ligue et toutes les personnes impliquées.»

«Ça en avait le parfum»

Cette ancienne joueuse de niveau universitaire ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. Elle en a remis encore une couche le lendemain, sur les ondes de CBC Radio: «peut-être que ce n’était pas la NHL ou la finale de la Coupe Stanley, mais pour nous, ça en avait le parfum. On avait besoin de cette victoire (ndlr: la Ligue CWSHL et cette équipe sont en difficultés financières) et se la faire arracher ainsi… C’est une grosse déception et un déchirement pour notre équipe et notre ville.»

Ivan Hapgood, le manager général de la formation de Clarenville n’a, lui, pas encore rendu totalement les armes. «Pour moi, le match n’est pas encore terminé. Pour marquer un but, il faut que le puck traverse la ligne de but et il ne l’a jamais fait, c’est assez évident. Nous voulons que ‘Hockey Newfoundland-Labrador' corrige son erreur», a-t-il lâché, assurant que le match devait être rejoué entièrement ou en partie. Hapgood n’est toutefois pas confiant que cela arrivera.

(rca)