Hockey - National League

04 décembre 2017 15:19; Act: 04.12.2017 15:29 Print

Une pause qui impactera le championnat

Les formations de National League vont perdre plusieurs joueurs l'espace d'une semaine dédiée aux équipes nationales.

storybild

Le Tchèque de Fribourg Roman Cervenka et le Suédois de Genève Johan Fransson devraient rejoindre leur équipe nationale respective. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Du 11 au 17 décembre, l'Europe du hockey passe en mode équipes nationales. Sauf en Suisse où le championnat se poursuit, mais avec des clubs privés de certains de leurs meilleurs éléments.

Sur les cinq étrangers dont dispose Fribourg Gottéron, quatre seront absents les 15 et 16 décembre face à Langnau et lors du déplacement à Lugano. Mark French devra donc faire sans Barry Brust, Michal Birner, Roman Cervenka et Jonas Holos. Rien que ça. Les trois premiers prendront part à la Channel One Cup à Moscou avec le Canada et la République tchèque, tandis que Holos, capitaine de la Norvège, sera à Hamar pour la MECA Cup.

Du côté du directoire des Dragons, pas de surprise. «On savait qu'avec la décision de ne pas faire de pause pour que l'équipe nationale se rende à Davos pour jouer la Coupe Spengler, on aurait sûrement une situation comme celle-là, explique le directeur sportif fribourgeois, Raphaël Berger. Les sélections sont logiques et les joueurs ont très envie de se mettre en valeur puisque les Jeux olympiques sont tout proches.»

Reste que Fribourg se retrouve avec quatre postes à combler. Si Ludovic Waeber est apte à garder le filet en l'absence de Barry Brust, impossible de trouver des remplaçants de même valeur pour les trois autres internationaux. «Des discussions sont en cours, reconnaît Raphaël Berger. On regarde avec les clubs de Swiss League pour avoir un ou deux joueurs étrangers en licence B. Cela nous coûtera des licences (réd: déjà cinq utilisées sur les huit autorisées), mais nous n'avons pas assez de personnel autrement.»

Genève pillé

A Genève-Servette aussi on s'apprête à devoir vivre sans plusieurs joueurs majeurs. Les défenseurs Henrik Tömmernes et Johan Fransson rejoindront l'équipe de Suède pour la Channel One Cup. Il y a de fortes chances pour que le coach grenat Craig Woodcroft et le Canadien Nick Spaling fassent partie du groupe canadien à Moscou.

Du côté des Vernets, la confirmation n'était pas encore de rigueur. Quant à Stéphane Da Costa, héros dimanche à Davos avec son triplé, il pourrait être appelé par la France pour le tournoi en Norvège. Mais là encore, le club attend d'avoir des nouvelles concrètes. Seule différence par rapport aux autres nations précitées, la France ne sera pas du voyage en Corée du Sud. Cela signifie que le GSHC pourrait conserver son buteur pour les trois matches à disputer pendant cette semaine de décembre.

Lausanne s'en sort bien

Du côté de Lausanne, la «saignée» est moins importante. «Peut-être que Jonas Junland sera appelé», lançait le directeur sportif Jan Alston avant que la Suède ne confirme dans sa sélection la présence du patron de la défense vaudoise. A la recherche d'un cinquième étranger qui devrait être un centre, le Québécois reconnaît que cette nouvelle variable change quelque peu la donne. «Cela accélère le processus, admet-il. Et il faut voir si on prend un défenseur pour compenser la perte de Junland.»

Parmi les autres clubs de National League, Zurich «perd» Pettersson, Nilsson et Korpikoski. Lugano fera sans Lajunen, Zoug sans Stalberg et Davos sans Nygren.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Pierrot 99 le 04.12.2017 15:44 Report dénoncer ce commentaire

    Bande à part !

    Avec un calendrier de saison déjà très boiteux... Ca ne fait qu'une aberration de plus ! Bravo la Fédération Suisse de Hockey !

  • Pavel le 04.12.2017 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    A vouloir faire différemment des autres!

    Lamentable. Tout ça pour que les internationaux puissent aller passer une semaine de vacances à Davos durant les fêtes ! Même si tous les clubs seront impactés (je ne doute pas que certains étrangers luganais seront appelés), cela fausse clairement le championnat. Sans compter que les clubs vont griller des licences pour seulement 2 matchs. Vraiment du grand n'importe quoi de la part de la Ligue !

  • aieaieaie le 04.12.2017 17:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ganz Egal

    Que cela tombe sur Fribourg ou sur n'importe quels autres club, je trouve cela complétement ridicule de la par de la ligue qui nous propose depuis quelques saison déja des calendriers vraiment bizarre...

Les derniers commentaires

  • loic le 05.12.2017 06:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    j aimerais mieux plus voir lugano davos etc que 50 x lhc geneve lhc fribourg.... trop de derbis tue le derbis se championnat a etez fait assez nul

  • marius le 05.12.2017 04:39 Report dénoncer ce commentaire

    A présent vive le foot !

    Pour l'avenir le hockey suisse ne pourra que baisser avec un calendrier boiteux,et en plus avec UPC qui a doublé le prix de Swisscom,s'en compter que UPC n'est pas visible dans toute la Suisse ce qui peut pour résultat de détourner le public du hockey.

    • Vince le 05.12.2017 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @marius

      Un peu nul ton commentaire.... Je n'ai pas UPC et j'ai labonnement pour le hockey.... euh il sont moins égoïste par rapport à Swisscom. Pour permettre à d'autre opérateur de diffuser le hockey... Ensuite avec le niveau du foot suisse je pense pas que ça va attirer le monde avec un championnat à une équipe.... voir un Lausanne-Thoune très passionnant je trouve.... je préfère regarder un Ambri-kloten en hockey...

  • franzel le 04.12.2017 22:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    continuez de vous moquer de nous

    on se moque du spectateur. un vrai scandale et un grand n'importe quoi cette ligue suisse.

  • Chris67 le 04.12.2017 19:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Messieurs les président bouger vous .

    il faut que les clubs arrêtent de dire oui à tous ce que les dirigeants du hockey suisse décident. Un calendrier débile, maintenant la Suisse à la spengler, ça devient du grand n'importe quoi!!!!

    • Schoch le 04.12.2017 20:16 Report dénoncer ce commentaire

      ligue suisse-toto

      C'est les présidents de club qui votent les propositions de la ligue. Renseigne-toi un peu. Sans la Spengler, Davos c'est comme Arosa, trois saisons est retour en 1ère ligue.

    • Bulat le 04.12.2017 23:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Schoch

      Et alors? Est-ce que d'autre club ont dès passe-droits? Pas à ma connaissance.

  • Romain le 04.12.2017 18:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans étranger

    Et pk ne pas proposer 3 journées sans étrangers !! Histoire de donner du temps de jeu aux jeunes joueurs du pays !!! Et le championnat serait moins faussé et ça récompenserai les clubs formateurs !! Mais peut-être (enfin assurément) que l argent est plus important !!

    • Wassmer le 04.12.2017 18:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Romain

      Non. Le spectacle proposé et l'intérêt du championnat sont plus importants. Si tu veux du 100% suisse, il y a la mysport league dont le nombre de spectateurs (~200) te donne une idée du niveau. Même topo pour la ligue b qui sans étranger craindrait vraiment.

    • Rachel le 04.12.2017 19:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Wassmer

      Mieux vaut rien dire .... que de raconter n'importe quoi ..... C'est incroyable

    • Saint Laurent le 04.12.2017 20:29 Report dénoncer ce commentaire

      @rachel patineuse artistique

      Regarde le classement des compteurs de LNA. 8 étrangers sur les 10 meilleurs compteurs. De tout temps, c'est les étrangers qui ont relevé le niveau de la LNA. Sans eux, pas terrible du tout.

    • Didier le 04.12.2017 23:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Saint Laurent

      Ca ne changerait rien, les meilleurs équipes avec ou sans étrangers seraient de toutes manières devant... donc pourquoi pas faire qq matches sans pour ne pas être « étranger » dépendant et montrer ce que vaut léquipe. Tas 5 étrangers qui font tout le boulot et tu finis premier quand dautre clubs formateurs galèrent alors quils forment les joueurs de demain.