LNA

24 novembre 2012 22:22; Act: 24.11.2012 22:38 Print

Comment défendre contre les stars de la NHL ?

par J.-Ph. Pressl-Wenger, Bienne - Auteur d'un hold-up la veille dans la capitale, Bienne a été giflé à domicile samedi par Berne (2-8). Les renforts de la NHL ont une nouvelle fois fait souffrir les défenses.

storybild

Le Canadien John Tavares a été un poison pour la défense biennoise samedi. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

John Tavares est un ours. Et pas uniquement parce qu'il porte les couleurs du CP Berne. La puissance dégagée par l'attaquant a impressionné au Stade de Glace. Au final, le coéquipier de Mark Streit aux New York Islanders a signé une fiche de six points (deux but et quatre assists). Le Canadien a d'abord prouvé qu'il pouvait distiller des passes millimétrées alors qu'il était chargé par un défenseur. Tour à tour, ce sont Byron Ritchie (deux fois), Ryan Gardner et Joël Vermin qui ont profité de ses offrandes pour tromper Berra. Tavares a ensuite parachevé son œuvre en trouvant le chemin des filets par deux fois. Et comme le numéro 91 du CP Berne n'est pas avare de ses efforts au moment de défendre, son influence sur le match a été immense.

Côté biennois, Tyler Seguin dispose également de capacité physiques hors norme pour la Suisse. Il a surtout donné une nouvelle preuve de la précision de son tir en marquant en power-play sur un assist de Patrick Kane. L'Américain, lui, ne peut pas se targuer d'un gabarit de déménageur. Cela ne l'empêche toutefois pas de faire tourner les défenses helvétiques en bourrique. Que faut-il donc faire pour stopper ces étoiles nord-américaines ?

«Ne pas leur laisser de temps»

Un début de réponse était esquissée par Marc-Antoine Pouliot. «Ces attaquants venant de la Ligue nationale sont souvent plus forts physiquement. Il faut donc travailler plus dur en équipe et aller dans les coins », a détaillé sans surprise le Québecois du HC Bienne. Son avis n'est pas partagé par son coéquipier Clarence Kparghai. «Physiquement, il ne sont pas plus forts que nous, a contré le défenseur seelandais. Mais il ne faut pas leur laisser du temps pour trouver une solution, c'est l'élément déterminant. Ils ont un tel coup d'œil.»

«Deux patins et une canne»

L'international helvétique a continué son analyse en rappelant que Bienne doit d'abord se concentrer sur son jeu de défense, sans cibler un adversaire en particulier. «Lorsque l'on joue, on ne pense pas à qui on a en face de soi. Ils ont deux patins et une canne, comme tous les autres, a souri Kparghai. Ce n'est jamais un homme seul qui décide du sort d'une partie.»

Vendredi Seguin a marqué trois fois à Berne, et John Tavares a inscrit six points samedi à Bienne. La recette miracle ne viendra sûrement pas des défenses bernoises.


Bienne - Berne 2-8 (0-2 2-2 0-4)

Stade de glace. 6200 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: Kämpfer/Stricker, Arm/Küng. Buts: 1ère (23'') Ritchie (Tavares) 0-1. 15e Gardner (Tavares, Ritchie/A 5 contre 4) 0-2. 25e Mark Streit (Scherwey, Bertschy) 0-3. 28e (27'32'') Seguin (Kane, Huguenin/A 5 contre 4) 1-3. 29e (28'27'') Vermin (Tavares) 1-4. 34e Marc Wieser (Pouliot, Micflikier) 2-4. 44e Tavares (Ritchie, Vermin) 2-5. 50e Ritchie (Tavares, Mark Streit) 2-6. 55e Jobin (Scherwey) 2-7. 56e Tavares (Ritchie, Vermin) 2-8. Pénalités: 2 x 2' contre Bienne. 5 x 2' contre Berne. Topscorers PostFinance: Seguin; Ritchie.

Bienne: Berra; Dario Trutmann, Kparghai; Grieder, Huguenin; Gloor, Gossweiler; Rouiller; Kane, Pouliot, Tschantré; Seguin, Peter, Micflikier; Ehrensperger, Kellenberger, Marc Wieser; Lauper, Gaetan Haas, Füglister.

Berne: Bührer; Jobin, Mark Streit; Kinrade, Beat Gerber; Hänni, Philippe Furrer; Vermin, Ritchie, Tavares, Danielsson, Martin Plüss, Pascal Berger; Bertschy, Gardner, Scherwey; Neuenschwander, Flurin Randegger, Rüthemann; Déruns.

Notes: Bienne sans Spylo, Untersander, Wellinger, Wetzel, Dominic Meier (blessés) et Beaudoin (étranger surnuméraire). Bern sans Höhener, Josi, Rubin et Roche (blessés). 33e temps mort Berne.

Ligue Nationale A

Résultats playoffs