LNA 2017/2018

03 octobre 2017 22:10; Act: 03.10.2017 22:40 Print

Fribourg-Gottéron n'a pas eu le temps de douter

par Robin Carrel, Fribourg - Gottéron n'a fait qu'une bouchée de Genève-Servette (5-2), en match avancé de la 18e journée de National League. La réussite est revenue à point.

storybild

(Photo: Keystone/Peter Klaunzer)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans pas mal de disciplines, on sort souvent la phrase bateau: «le premier but est très important». Et bien pour Gottéron, qui a failli atteindre la barre des 140 minutes sans trouver le fond des filets, c'était sans doute encore un peu plus vrai. Les Dragons ont profité d'une pénalité un peu bête offerte d'emblée par Rod. Meunier a remis les siens dans le bon sens, celui du but, dès la 101e seconde de jeu. Enfin, c'est ce qu'on croyait à ce moment-là. Car l'autre poncif volontiers balancé par les sportifs: «le plus dur, c'est de confirmer» a eu tendance à se montrer assez vrai.

Birner (9e) et Sprunger (12e) s'y sont pourtant attelés, en essayant de capitaliser sur une entrée en matière timide d'Aigles toujours aussi peu inspirés hors de leurs bases. Mais la maladresse fribourgeoise a repris le dessus. Largement dominateurs, les hommes de Mark French n'ont, en effet, cadré qu'une fois de plus que leurs adversaires après une période et le doute aurait pu ressurgir. Il a finalement été balayé à l'entame du deuxième tiers-temps.

Vieille recette

Un vieille recette du hockey sur glace dit aussi «qu'il faut mettre le puck au but et foncer au filet». L'homme fort de la BCF Arena l'avait d'ailleurs demandé la veille à ses ouailles et le plan a été parfaitement exécuté à la 24e. Vauclair a fait le tour de la cage de Descloux et mis la rondelle dans la zone de vérité. Rivera a-t-il alors dévié au bon endroit ou le palet est-il allé tout seul derrière la ligne rouge? On ne le saura peut-être jamais. Toujours est-il que la marque est alors passée à 2-0, que c'était largement mérité et que ce n'était pas le dernier but bizarre de la soirée de mardi.

La même tactique a payé pour le 3-1 de la 32e. Puck lancé devant la cage adverse, ça «travaille fort dans le slot» et Neuenschwander a pu glisser la rondelle au bon endroit. Une réalisation qui a répondu à la réduction du score de Bezina deux minutes plus tôt et qui aurait pu faire douter une équipe en crise. Malgré ses récentes difficultés, Fribourg n'en était de loin pas là. Et le 4-1 de la 34e me direz-vous? Et bien tout pareil. Lancer de la ligne bleue en power-play et Slater va encore «là où ça fait mal».

Hasani Adam (Servette)


Laurent Meunier (Gottéron)

Brust tranquille puis fautif

Un but qui a mis le feu aux poudres entre un Richard un peu énervé et un Brust resté placide pour l'occasion, contredisant quelque peu sa réputation. Venu à la défense de son gardien, Fritsche a ensuite été expulsé de la rencontre. Il a croisé sur le chemin de la douche le portier Descloux, qui a cédé sa place au revenant Mayer. Pas de quoi réveiller un GSHC toujours aussi fébrile loin de ses bases.

Même une bourde de Brust à la 45e (4-2 de Simek) n'a pas réussi à relancer les hommes du bout du Lac et Fribourg s'est offert le luxe de mettre deux fois le 5-2! Une première fois par Sprunger, une deuxième par Birner. Il a fallu attendre la vision de la vidéo et c'est le top scorer local qui marqué à la 52e, mais le Tchèque qui en a été crédité à la 54e, car il n'y avait pas eu d'arrêts de jeu entre-temps. Il y a des fois, où il vaut mieux ne pas essayer de comprendre.





Fribourg Gottéron - Genève-Servette 5-2 (1-0 3-1 1-0)

4962 spectateurs. Arbitres: Hebeisen/Massy, Gnemmi/Wüst. Buts: 2e Meunier (Rathgeb, Bykov/à 5 contre 4) 1-0. 24e Vauclair 2-0. 30e Bezina (Hasani) 2-1. 32e Neuenschwander (Meunier) 3-1. 34e Slater (à 5 contre 4) 4-1. 45e Simek 4-2. 54e Birner (Rossi) 5-2.

Pénalités: 3 x 2' 5' et pénalité de match (Fritsche) contre Fribourg Gottéron; 8 x 2' 10' (Richard) contre Genève-Servette. Topscorers PostFinance: Sprunger; Simek.

Fribourg Gottéron: Brust; Holös, Chavaillaz; Kienzle, Stalder; Rathgeb, Schilt; Glauser; Sprunger, Slater, Birner; Rossi, Bykov, Mottet; Neuenschwander, Meunier, Schmutz; Vauclair, Fritsche, Rivera; Marchon.

Genève-Servette: Descloux (34e Mayer); Petschenig, Tömmernes; Fransson, Bezina; Loeffel, Mercier; Jacquemet; Schweri, Richard, Simek; Rod, Almond, Wick; Riat, Romy, Gerbe; Traber, Hasani, Impose; Holdener.

Notes: Fribourg Gottéron sans Cervenka, Abplanalp (blessés), Chiquet ni Leeger (surnuméraires). Genève-Servette sans Antonietti (Ajoie), Vukovic (surnuméraire), Douay, Rubin, Maillard, Bays ni Spaling (blessés). 34e temps mort de Fribourg.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • droudrou le 03.10.2017 23:09 Report dénoncer ce commentaire

    le plus malin gagne

    En tant que supporter du GSHC je confirme que fribourg a clairement mérité sa victoire pour un jeu tactique, intelligent et de qualité. En tant que romand je lui souhaite tout le meilleur pour la suite.concernant le GSHC....je me demande vraiment quand l'équipe va se reveiller. parce que là c'est vraiment pathétique et ça ne fait aucun plaisir à voir.

  • Bébert le 03.10.2017 22:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors les rageux, un truc à dire?

    Ceux qui ont commenté avec des moqueries et je ne sais quelles autres bêtises larticle des 2 défaites de Gottéron, des commentaires à ajouter? Alors non, Gottéron nest clairement pas champion et ne le sera probablement pas mais la réaction fût à la hauteur du changement de mentalité de cette équipe cette saison. Allez Fribourg!

  • L'inconnu le 03.10.2017 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Brêles

    Quelle tristesse ce GSHC...

Les derniers commentaires

  • A BE le 04.10.2017 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    A triompher sans gloire

    Le calendrier est favorable à Fribourg. Heureusement que jouer 3 fois contre une équipe de tocards rapporte 9 points. Contre les vrai équipes de ce championnat ça rapporte 0 points... (Berne, Zoug, Davos). C'est pas les commentateurs de Radio Fribourg qui pleurait déjà lors du premier match de la saison contre Berne défaite 6-1.

    • Pavel le 04.10.2017 13:45 Report dénoncer ce commentaire

      @A BE

      Bon, on va pas rentrer dans le détail du calendrier favorable vu que GS a affronté quasiment les mêmes équipes que FG. Mais ne dit-on pas que l'important, c'est de faire des points contre les concurrents directs ? Jusque là, je pense que FG s'en sort bien mieux que GS, non ? PS : Zurich n'est pas une "vraie" équipe selon vous ?

  • Titane62 le 04.10.2017 09:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On n'est pas au pays des bisounours

    Et oh ! On redescend sur terre... Gottéron champion ! Ça aurait dû se passer il y a bien bien longtemps !

  • Jane Doe le 04.10.2017 06:31 Report dénoncer ce commentaire

    foot vs hockey

    C'est bien connu quand le foot va bien le hockey va mal et inversement

    • hermaphrodite le 04.10.2017 17:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jane Doe

      oui et ????

  • Oliver Gern le 04.10.2017 02:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À fond puis plus rien

    Fribourg... à fond en début de championnat et largué dans les play off ! Hahaha !!!

    • José le 04.10.2017 05:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Oliver Gern

      Le championnat est très très long, le but numéro 1 est d'être déjà en play-off, et ensuite d'y effet en meilleure forme possible. Maintenant, on l'a vu l'an passé, tu peux faire un championnat intéressant et te faire balayer 4 à 0 en play-off comme LHC ou Servette... C'est le sport, mais sûrement bien plus relaxant que de finir à devoir lutter pour garder sa place en LNA

    • Mais Oui le 04.10.2017 06:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Oliver Gern

      Toujours mieux que largué dès le début de saison, non ? Surtout avec : Weibel : quand on finit 4ème on ne peut que viser le titre Mc Sorley : c'est la meilleure équipe qu'on a depuis que je suis arrivé

    • Jean Logique le 04.10.2017 06:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Oliver Gern

      Mieux faire quelque choses maintenant que de ne rien faire et commencez une course aux points du désespoir

    • Pavel le 04.10.2017 08:08 Report dénoncer ce commentaire

      @Oliver Gern

      Tu me rappelles la fin de saison de ton Servette la saison passée ? Merci.

  • marius le 04.10.2017 01:07 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt Trump président de G/S ?

    Etant 100% genevois quel déception,rien mais rien de positif avec de nouveau dirigeant à la rue,à nous supporters de prendre des sanctions envers cette clique américaine en 1 mois tout le travail de Mc Sorley à été balayé,une honte ! alors public de Genève il est temps de bouger avant que le navire coule.

    • R.Mousse le 04.10.2017 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @marius

      Tout juste !! Honteux ! Pour commencer nous nirons pas vendredi voir ce désastre !!

    • Genevois le 04.10.2017 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @marius

      Le problème à Genève c'est qu'il n'y a aucune identité. Le club appartient à des Américains qui font que du business. Un jour ces gens vont s'en aller et le club va basculer dans l'anonymat.

    • malliet le 04.10.2017 17:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @marius

      Genève international hahahahaha!