Hockey – JO

13 janvier 2018 11:53; Act: 13.01.2018 14:29 Print

Vers une équipe réunissant les deux Corées?

Le vice-ministre des Sports sud-coréen a révélé la possibilité de réunir des joueuses du nord et du Sud sous le même maillot sur la glace des JO à Pyeongchang.

storybild

L'équipe féminine de Corée du Sud pourrait voir ses rangs grandir pour accueillir aussi les joueuses du Nord. (Photo: Keystone/John Autey)

Sur ce sujet
Une faute?

Voici quelques jours, la Corée du Nord avait indiqué qu’elle accepterait vraisemblablement d’expédier une délégation d’athlètes chez le voisin honni du Sud à l’occasion des Jeux olympiques à Pyeongchang, dès le 9 février prochain. Ce à l’issue des premiers contacts avancés entre frères ennemis depuis deux ans. Selon Roh Tae-kang, le vice-ministre sud-coréen des Sports, des discussions ont même été menées pour former une équipe féminine de hockey sur glace commune, réunissant des joueuses des deux pays voisins, en plus de faire défiler ensemble leurs délégations durant la cérémonie d’ouverture, explique «The Guardian».

La Corée du Nord doit toutefois encore répondre à cette invitation. Les discussions devraient reprendre lundi, avant qu’une réunion du CIO à Lausanne ne réunisse le 20 janvier prochain des délégations des deux pays pour évoquer le nombre d’athlètes nord-coréens qui pourraient participer aux Jeux. Ca ne serait pas la première fois que le Nord et le Sud concourraient sous la même bannière. En 1991, les deux nations avaient uni leurs forces aux championnats du monde de tennis de table et à la Coupe du monde de football des moins de 20 ans.

Le vice-ministre Roh a en outre déclaré qu’il espérait obtenir l’aval du CIO et des autres nations engagées pour la mise sur pieds d’une équipe unifiée de hockey sur glace. Il a toutefois aussi ajouté qu’il ne faudrait pas qu’une telle réunion contraigne des joueuses sud-coréennes à perdre leur place dans l’équipe pour être remplacées par des coéquipières du Nord. Pour remédier à ce problème, une demande d’augmentation exceptionnelle du nombre d’athlètes dans la sélection, qui passerait de 23 joueuses à 35.

(duf)