Ski alpin

13 janvier 2018 09:02; Act: 13.01.2018 16:10 Print

Lara Gut battue pour 18 centièmes en super-G

La Tessinoise a pris la deuxième place de l'épreuve de Bad Kleinkirchheim (Aut), battue seulement par l'Italienne Federica Brignone.

storybild

La Tessinoise a peut-être perdu quelques précieux centièmes en arrachant une porte sur son passage. (Photo: Keystone/AP/Giovanni Auletta)

Sur ce sujet
Une faute?

Federica Brignone a réalisé un Super-G parfait à Bad Kleinkirchheim pour devancer Lara Gut. La Tessinoise signe son deuxième podium de la saison après sa deuxième place à Lake Louise en ouverture de la saison de vitesse. Le podium est complété par l'Autrichiennne Cornelia Hütter.

Elle y a cru Lara Gut. En franchissant la ligne d'arrivée, la Tessinoise a vu qu'elle se trouvait en tête avec 1''06 d'avance sur Tina Weirather. Sourire éclatant, bras au ciel, la skieuse de Comano pensait bien qu'elle venait de réussir la 24e victoire de sa carrière.

Et puis deux concurrentes après elle, Federica Brignone s'est élancée. La Valdôtaine a maîtrisé la très exigeante piste Franz Klammer de Bad Kleinkirchheim et a coupé la cellule avec 0''18 de mieux que la Tessinoise. L'Italienne ajoute une septième victoire à son palmarès, la deuxième en Super-G après celui de Soldeu en 2016. Ses qualités de géantiste ont fait merveille en Autriche et c'est dans la partie intermédiaire qu'elle a construit une partie de son succès.

«C'est important pour moi de pouvoir montrer ce que je peux faire, a lâché la Tessinoise. Ce n'est pas toujours la victoire le plus important. Je me suis dit: A partir de janvier, il faut que je montre quelque chose.»

Lara Gut a fait presque tout juste en Autriche. Alors que Lindsey Vonn et Tina Weirather ont hésité sur certains passages techniques, la Tessinoise a skié à l'instinct.

«J'ai un peu mal à l'épaule»

En effectuant des drifts pour une fois intelligents, la gagnante du Gros Globe en 2016 a joliment négocié les passages difficiles et dompté les aspérités d'une piste où la couche de neige était très fine. Au final, il n'y aura eu qu'une erreur. Une porte rouge placée juste avant le schuss final que la Tessinoise a abordé trop à l'intérieur. Son bras gauche a heurté le piquet et son bâton gauche est resté proche du point d'impact. Le contact a déséquilibré la Suissesse qui a malheureusement posé un coup de frein au pire moment.

Que se serait-il passé sans cette faute? On ne le saura jamais, mais il y a fort à parier que les 0''18 auraient tourné en faveur de la Tessinoise. Petite consolation pour Lara Gut, elle progresse au classement de la discipline avec un deuxième rang derrière Tina Weirather.

«J'ai eu de la chance, cela aurait pu se terminer comme à Cortina», a commenté la Tessinoise à propos de sa rencontre avec le piquet. Dans les Dolomites, elle avait subi de lourdes contusions au bras et à la cuisse. Pas cette fois. «J'ai un peu mal à l'épaule, mais rien de grave, a-t-elle conclu. Je me suis concentrée pour rester sur les skis et j'ai davantage regardé le sol que la porte.»

Les autres représentantes helvétiques n'ont pas franchement brillé. Après le passage de trente concurrentes, Michelle Gisin pointait au 14e rang, Joana Haehlen au 16e, Corinne Suter au 19e, Jasmine Flury à une décevante 22e place et Priska Nufer 24e.

(nxp/ats)