Valais

29 août 2017 14:09; Act: 29.08.2017 14:37 Print

Sion 2026: le PLR y croit «dur comme fer»

Les représentants libéraux-radicaux des cantons concernés par les JO 2026 ont apporté lundi leur soutien au projet.

storybild

Le PLR veut promouvoir la candidature de Sion pour l'organisation des JO d'hiver 2026. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Sous le slogan «JO 2026, bon pour notre canton, bon pour la Suisse», le parti libéral-radical (PLR) veut promouvoir la candidature de Sion aux Jeux olympiques d'hiver 2026. Il juge le projet raisonnable autant que profitable.

Devant les médias mardi à Sion, les représentants du parti libéral-radical des quatre cantons porteurs du projet (VS, BE, FR et VD) ont annoncé vouloir unir leurs forces pour promouvoir la candidature de Sion 2026. Le PLR y croit «dur comme fer», mais il faut que la Suisse entière se sente concernée, selon lui.

Le parti veut donc travailler à gagner le soutien politique et populaire à cette fin, avec l'appui de ses partenaires et notamment des jeunes libéraux radicaux. La décision du Conseil fédéral est attendue pour septembre 2017, puis ce sera aux exécutifs des cantons-sites de se prononcer, avant que le peuple valaisan ne vote à ce sujet, en automne 2018.

Coûts raisonnables

Sion 2026 doit bénéficier d'une participation fédérale à même hauteur que ce qui était prévu pour le projet des Grisons, rappelle le communiqué. Or le budget prévu pour Sion 2026 est deux fois moins élevé que celui projeté pour la candidature grisonne. Par rapport aux jeux d'été, il s'agit également d'accueillir quatre fois moins d'athlètes (3000 contre 12'000). La comparaison avec les jeux de Rio n'a donc pas lieu d'être.

Les Jeux olympiques d'hiver et la Suisse, c'est une longue histoire, rappelle le PLR valaisan. Le savoir-faire et la rigueur suisses en la matière sont des atouts reconnus. Et de citer l'exemple de manifestations internationales organisées à maintes reprises et avec succès, comme les compétitions de ski à Cran-Montana.

Parmi les points positifs du projet, le PLR cite en particulier la volonté d'intégrer les athlètes souffrant de handicap. Le concept multisite et l'accent mis sur les structures déjà existantes lui paraissent des gages de durabilité. Enfin, parmi les retombées positives, le parti signale en particulier les diverses liaisons plaine-montagne qui pourront être créées à cette occasion.

Scepticisme vert

Nettement moins enthousiastes, les Verts valaisans réclament plus de transparence quant à ce projet. Dans un entretien paru dans 24 Heures mardi, Thierry Largey, chef du groupe des Verts au Grand Conseil, rappelle l'impact d'un tel projet sur les régions concernées.

«L'organisation des Jeux olympiques est lourde, principalement du point de vue financier», pointe l'élu vert. Mais au niveau environnemental et spatial les incidences ne sont pas moins importantes, étant donné les infrastructures, les routes et les hébergements requis pour une telle manifestation.

Dans une pétition, les Verts demandent que les citoyens des cantons concernés puissent se prononcer rapidement «avant qu'ils ne soient pris au piège» et se voient soumettre une votation «qu'ils ne pourraient refuser, notamment si les sommes déjà investies sont importantes», déclare Thierry Largey. Il demande enfin que le rapport de faisabilité établi à l'intention de la Confédération soit rendu public dans les meilleurs délais.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Moi et nous le 29.08.2017 14:42 Report dénoncer ce commentaire

    Nous

    Y faudrait peut-être demander à la population. Les JO non merci

  • Menia Zavut le 29.08.2017 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    Oubliez ce doux rêve...

    ... personne ne veut de vos JO ! Pour quelques nostalgiques qui l'ont encore au travers de la gorge pour Sion 2006, on va imposer (le mot est choisi) ça à toute une population qui a franchement d'autres préoccupations que ça ! Toute cette histoire est une preuve supplémentaire qu'il y a un gouffre énorme entre les besoins de la population et les politiques (tous partis confondus).

  • Ralph Paslauren le 29.08.2017 14:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    stop JO

    de toutes façons, il y aura plus de neige sur le glacier de la plaine morte ou ailleurs! Je veux pas qu'on impose cette farce à la nature et au générations futures!

Les derniers commentaires

  • Anselme le 30.08.2017 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gouffre à fric

    Le PLR mais c'est sur qu'ils veulent ces jeux .....c'est entre eux que les bénéfices vont tomber .....et le peuple payera le déficit ! Si le peuple est assez intelligent il dira non à ces jeux qui sont un gouffre à fric.....sauf pour les patrons ......de droite

  • Dra 10 le 29.08.2017 23:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas un rond

    Non non non.!!! Le plr ç le parti des mains dans le sac...!!! Jeux olympiques non merci..!! Pour engraissé des dizaines sur le dos des centaines de milliers de contribuables....!! Non merci...!!!laissez cela aux autres pays paveneur.....!!!!

  • jean le 29.08.2017 23:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    absolument contre

    moi pure valaisan je voterai non et fermes gueule de ses politicien.

  • YaYa le 29.08.2017 22:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non !!!

    Not in my name, not whit my money!

  • Je Memarre le 29.08.2017 22:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben voyons mon cochon

    si Constantin y vas moi j'y crois