Tennis

08 septembre 2017 03:39; Act: 08.09.2017 07:24 Print

US Open: Stephens affrontera Keys en finale

Sloane Stephens et Madison Keys ont respectivement battu Venus Williams (6-1 0-6 7-5) et Coco Vandeweghe (6-1 6-2).

Voir le diaporama en grand »
Rafael Nadal a remporté pour la troisième fois dans sa carrière, après 2010 et 2013, l'US Open (Dimanche 10 septembre 2017). Le numéro 1 mondial a battu en finale le Sud-Africain Kevin Anderson 6-3, 6-3, 6-4 (Dimanche 10 septembre 2017). C'est le 16e titre du Grand Chelem pour Rafael Nadal, son deuxième de l'année après Roland Garros (Dimanche 10 septembre 2017). Rafael Nadal était beaucoup trop fort en finale pour le Sud-Africain Kevin Anderson (Dimanche 10 septembre 2017). Le premier est l'un des géants de l'histoire du tennis, le second culmine à plus de deux mètres: le N.1 mondial Rafael Nadal affronte l'inattendu Kevin Anderson dimanche (16h locales, 22h en Suisse) en finale de l'US Open. (Samedi 9 septembre 2017) Rafael Nadal a dominé en demi-finales l'Argentin Juan Martin Del Potro 4-6, 6-0, 6-3, 6-2 et tentera de décrocher le 16e titre du Grand Chelem de sa carrière. (Vendredi 8 septembre 2017) Kevin Anderson disputera à 31 ans sa première finale de Grand Chelem. (Vendredi 8 septembre 2017) Madison Keys disputera sa première finale en Grand Chelem après sa victoire en demie-finale de l'US Open contre Coco Vandeweghe en deux sets. (Jeudi 7 septembre 2017) Sloane Stephens s'est qualifiée pour la finale dames de l'US Open en battant sa compatriote Venus Williams. (Jeudi 7 septembre 2017) Roger Federer s'est incliné en quarts de finale face au redoutable argentin Juan Martin del Potro. Rafael Nadal a battu Andrey Rublev en trois sets, se qualifiant ainsi pour les demi-finales de l'US Open. Le Sud-Africain Kevin Anderson s'est qualifié pour sa première demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem, qui le verra affronter vendredi l'Espagnol Pablo Carreno Busta. (Mercredi 6 septembre 2017) L'Américaine Venus Williams s'est qualifiée pour la première demi-finale de l'US Open où elle affrontera jeudi sa compatriote Sloane Stephens. (Mardi 5 septembre 2017) L'Espagnol Pablo Carreno Busta, 19e mondial, s'est qualifié pour les demi-finales en battant l'Argentin Diego Schwartzman, 33e au classement ATP, 6-4, 6-4, 6-2. Juan Martin del Potro s'est qualifié pour les quarts de finale en battant l'Autrichien Dominic Thiem, au terme d'un match de toute beauté et riche en rebondissements. Dans le même temps, Roger Federer n'a jamais tremblé en 8es de finale contre l'Allemand Philipp Kohlschreiber. Rafael Nadal était pressé et a étrillé l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov plus tôt sur le Arthur Ashe. Au bout physiquement, Maria Sharapova s'est arrêtée en 8e de finale de l'US Open, éliminée en trois sets par la Lettone Anastasija Sevastova. Pour son premier huitième de finale en Grand Chelem à seulement 18 ans, le prodige canadien Denis Shapovalov a bousculé Pablo Carreno Busta, mais il a dû s'avouer vaincu. Roger Federer a effacé avec brio l'impression mitigée laissée par ses deux premiers matches en balayant l'Espagnol Feliciano Lopez. Rafael Nadal a, comme au tour précédent, concédé le premier set, avant de se réveiller pour empocher son billet pour les 8es de finale face à l'Argentin Leonardo Mayer. Maria Sharapova jouera les 8es de finale. La Russe s'est imposée 7-5 6-2 au 3e tour face à l'Américaine de 18 ans Sofia Kenin (WTA 139). Marin Cilic, 7e mondial et vainqueur de l'épreuve en 2014, a été éliminé dès le 3e tour par l'Argentin Diego Schwartzman. Rafael Nadal a eu besoin de quatre sets pour battre le Japonais Taro Daniel, 121e au classement ATP, au 2e tour de l'US Open. Roger Federer a eu besoin pour le deuxième match consécutif de cinq sets pour accéder au 3e tour. L'Allemand Alexander Zverev, 6e mondial, a été éliminé au 2e tour par le Croate Borna Coric 3-6, 7-5, 7-6 (7/1), 7-6 (7-4). Blessé l'épaule, Nick Kyrgios s'est fait sortir dès le premier tour par son compatriote John Millman. Roger Federer s'est fait peur avant de finalement s'imposer en 5 sets face à l'Américain Frances Tiafoe au 1er tour. Rafael Nadal s'est qualifié pour le 2e tour en battant le Serbe Dusan Lajovic, 85e au classement ATP, en trois sets. Les organisateurs ont annoncé que les matches programmés sur les courts extérieurs étaient reportés, soit un total de 56 matches à reprogrammer, a priori mercredi. L'Allemande Angélique Kerber a cédé son titre dès le 1er tour, s'inclinant lourdement (6-3 6-1) devant la Japonaise Naomi Osaka (WTA 45). Pour son premier match en Grand Chelem depuis sa suspension pour dopage, Maria Sharapova a éliminé la Roumaine Simona Halep après une immense bataille. Et une désillusion de plus pour Bernard Tomic. L'Australien, qui livre une saison 2017 juste catastrophique, est éliminé dès le 1er tour par le Luxembourgeois Gilles Muller. En grande forme depuis quelques mois, Garbine Muguruza, la championne de Wimbledon, a impressionné au 1e tour en étrillant la pauvre Varvara Lepchenko. L'Américain J.C. Aragone n'a arraché que sept petits jeux au Sud-Africain Kevin Anderson, mais le 534e mondial, diabétique, a réussi ce qui lui a semblé impossible après deux mois de coma en 2012: disputer un tournoi du Grand Chelem. Marin Cilic (no 5) a signé un retour gagnant sur le circuit. Au repos forcé depuis sa finale perdue à Wimbledon face à Roger Federer, le vainqueur de l'édition 2014 a souffert pour prendre la mesure de Tennys Sandgren (ATP 104).

Sur ce sujet
Une faute?

L'Américaine Sloane Stephens, 24 ans, et sa compatriote Madison Keys, 22 ans, ont décroché jeudi à New York leur billet pour leur première finale en Grand Chelem et confirmé avec éclat l'émergence d'une nouvelle génération.

Malgré l'absence de la reine Serena Williams qui vient de donner naissance à son premier enfant, le tennis féminin américain est à la fête. Pour la première fois depuis 1985 en Grand Chelem et depuis 1981 à Flushing Meadows, les quatre demi-finalistes étaient en effet américaines, un exploit rarissime dans l'histoire des Grands Chelems, survenu à seulement six reprises.

Si la seconde demi-finale a rapidement tourné à la démonstration avec Madison Keys, 16e mondiale, qui a surclassé CoCo Vandeweghe en un peu plus d'une heure (6-1, 6-2), la première demi-finale entre Sloane Stephens et Venus Williams a, elle, tenu toutes ses promesses.

Stephens, privée de compétition pendant onze mois entre août 2016 et juillet dernier à cause d'une blessure à un pied, a stoppé avec autorité l'aînée des soeurs Williams, 9e mondiale, en trois sets 6-1, 0-6, 7-5.

Pas du tout impressionnée par l'enjeu, Stephens a écoeuré par son jeu de défense et sa rapidité de déplacement Williams qui a complètement manqué sa première manche, bouclée avec 17 fautes directes en seulement 40 minutes.

957e mondiale en juillet

L'ancienne N.1 mondiale s'est réveillée dans le deuxième set où elle a nettement dominé son adversaire, soudain très fébrile. Dans le troisième set, les débats se sont équilibrés, mais Stephens, moins nerveuse que son aînée, a pris définitivement le dessus dans le onzième jeu.

Son parcours à Flushing Meadows est d'autant plus impressionnant qu'elle pointait, après sa longue indisponibilité, au delà de la 900e place (957e) à son retour sur le circuit WTA fin juillet. Elle a depuis enchaîné deux demi-finales à Toronto et Cincinnati, avant d'aborder l'US Open en pleine confiance, et elle vient de remporter 14 de ses 16 derniers matches.

«Quand j'ai commencé mon come-back, si on m'avait dit que je serais en finale de l'US Open, je ne l'aurais pas cru. Je ne sais pas quoi dire. J'ai juste travaillé dur», a expliqué celle qui partage la vie de l'international américain de football Jozy Altidore, présent en loge pour la demi-finale.

Finaliste à l'Open d'Australie et Wimbledon, Venus Williams a commis trop de fautes directes (51) pour pouvoir prétendre à une troisième finale en Grand Chelem cette année, un exploit qu'elle n'a accompli qu'une fois, en 2002, dans sa longue carrière.

«Je tremble encore»

«Je n'ai pas bien joué, elle a gagné plus de points que moi et a très bien joué», a analysé, laconique, la Floridienne qui a assuré son retour dans le top 5 mondial pour la première fois depuis 2011, date du début de graves ennuis de santé. A 37 ans, la doyenne des engagées de l'US Open n'entend pas lever le pied et ne veut pas entendre parler de retraite: «Je veux continuer à jouer et à gagner des matches», a-t-elle promis.

La première finale 100% américaine à l'US Open depuis 2002 marque peut-être un tournant: à l'époque, elle avait opposé Venus et Serena Williams. Celle de l'édition 2017 opposera deux joueuses, venues aux tennis pour imiter les soeurs Williams. Elles sont amies dans la vie et forment le coeur, avec Vandeweghe, de l'équipe américaine de FedCup qui disputera la finale 2017 contre le Belarus en novembre.

«Cette finale avec Sloane, cela ne me parait toujours pas réel. Je tremble encore», a admis Keys qui n'a pas non plus été épargnée par les blessures ces derniers mois avec deux interventions chirurgicales à un poignet. «Le tennis américain ne pouvait pas rêver mieux», a-t-elle insisté.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.