Tennis

01 novembre 2017 17:03; Act: 01.11.2017 18:47 Print

Federer ne pourra pas rejoindre Nadal

L'Espagnol est assuré de terminer 2017 à la première place mondiale à l'ATP, après sa victoire au 2e tour du tournoi de Paris-Bercy, mercredi.

storybild

Le gaucher espagnol est entré en lice mercredi dans le Masters 1000 de Paris-Bercy. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Forfait la semaine dernière à Bâle en raison de douleurs à un genou, Rafael Nadal s'est difficilement imposé 7-5 6-3 au 2e tour à Paris devant le Sud-Coréen Chung Hyeon (ATP 55). Avec virtuellement 1550 points d'avance sur Roger Federer à la Race avant un 8e de finale qui l'opposera à Pablo Cuevas, le décuple champion de Roland-Garros est mathématiquement hors de portée du Bâlois qui pourra inscrire au maximum 1500 points à l'occasion du Masters de Londres (12-19 novembre).

Vainqueur de six titres jusqu'ici en 2017 (dont deux «Majors» et deux Masters 1000), Rafael Nadal a récupéré la 1re place mondiale le 21 août au détriment d'Andy Murray. Roger Federer semblait en mesure de le détrôner, mais la blessure au dos qui avait handicapé le Bâlois en finale à Montréal puis lors de l'US Open aura pesé dans la balance. Le forfait du «maître» pour Paris-Bercy a laissé le champ libre à Rafael Nadal, qui terminera pour la quatrième fois une saison dans la peau du no 1 mondial après 2008, 2010 et 2013.

Un retour fracassant

Cette récompense couronne un retour fracassant au plus haut niveau. Décevant pendant les saisons 2015 et 2016, blessé au poignet, en panne de confiance et même donné pour fini par certains (même s'il n'a jamais quitté le top 10 dont il fait partie sans interruption depuis avril 2005), l'Espagnol a signé une saison 2017 exceptionnelle. «C'était impossible d'y penser après les moments difficiles que j'ai eus, mais maintenant c'est arrivé et je suis heureux», a-t-il savouré.

Le secret du champion? «Se lever tous les jours avec la passion d'aller sur le court pour essayer de s'améliorer encore», a-t-il répété à Paris. Des progrès, Nadal pense avoir «la place pour en faire encore» après une assez rude bataille contre Chung, un espoir de 21 ans, qui a bien résisté au premier set.

Il lui en faudra pour aller chercher d'ici à la fin de la saison deux des derniers trophées qui lui manquent: le Masters 1000 de Paris-Bercy, et surtout le Masters à Londres, où Federer sera de retour.

(nxp/ats)