Tennis

10 novembre 2017 10:45; Act: 10.11.2017 11:12 Print

Roger Federer en grand favori

En l'absence des stars du circuit comme Djokovic, Wawrinka ou encore Murray, le Bâlois a un beau coup à jouer au Masters de Londres.

storybild

Qui pourra empêcher Federer de remporter un 7e sacre au Masters? (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Roger Federer est le grand favori du Masters ATP, dont il jouera le premier match de simple dimanche à 15h (heure suisse) face à Jack Sock (no 8). Déjà recordman du nombre de victoires dans le grand rendez-vous de fin d'année, il vise un septième trophée dans une épreuve dont six des huit joueurs qualifiés pour l'édition 2016 sont absents.

Présent pour la 15e fois - un autre record - dans le Masters, le Bâlois de 36 ans a laissé filer sa dernière chance de retrouver la 1re place mondiale dès cette année en renonçant au Masters 1000 de Paris-Bercy. Seul ancien vainqueur en lice, il s'est remis au travail à Londres avant même d'affronter le convalescent Andy Murray en exhibition mardi à Glasgow. Tous les voyants sont au vert pour le désormais octuple vainqueur des Swiss Indoors, qui a signé à trois reprises le doublé Bâle/Masters en fin de saison (2006, 2007, 2010).

Quatre échecs et une absence

Sacré dans un Masters en 2003, 2004, 2006, 2007, 2010 et 2011, Roger Federer reste cependant sur quatre échecs, dont trois essuyés en finale. Battu en 2012 et en 2015 au stade ultime de la compétition par le grand absent de l'édition 2017 Novak Djokovic, il avait été contraint de renoncer à affronter le Serbe en finale en 2014 en raison de douleurs au dos, une semaine avant le sacre de Lille en Coupe Davis. Sorti par Rafael Nadal en demi-finale en 2013 alors qu'il n'était lui-même pas au sommet de sa forme, il avait manqué l'édition 2016 après avoir mis fin à sa saison.

L'absence de Novak Djokovic, et dans une moindre mesure celles d'Andy Murray et de Stan Wawrinka - lequel, s'il n'avait pas mis un terme à sa saison, aurait été de la partie alors qu'il n'a pas joué depuis Wimbledon ! -, font de Roger Federer l'homme à battre dans la somptueuse O2 Arena. D'autant plus que son grand rival Rafael Nadal aborde ce tournoi avec un genou droit en compote. Contraint de renoncer aux Swiss Indoors et, surtout, de déclarer forfait avant son quart de finale à Paris-Bercy, le gaucher espagnol a peut-être bien fait d'assurer sa 1re place mondiale en remportant son premier match à Paris...

Roger Federer pourrait revenir à 140 points de Rafael Nadal au classement ATP s'il venait à remporter cinq matches dans l'O2 Arena et si Rafa n'inscrivait aucun point. La «simple» quête du titre le satisferait néanmoins déjà pleinement. Elle lui permettrait de conclure en beauté une saison en tous points remarquable: il affiche pour l'heure un bilan 2017 de 49 succès pour 4 défaites, deux ayant été subies face à un joueur classé au-delà de la 100e place (Evgeny Donskoy à Dubaï, Tommy Haas à Stuttgart) et les deux autres alors qu'il n'était pas en forme optimale en raison d'un dos endolori (finale à Montréal face à Alexander Zverev, quart de finale à New York face à Juan Martin Del Potro).

Panne(s) de confiance

Le Bâlois, qui a souvent pratiqué un tennis flamboyant au cours d'une saison dans laquelle il a déjà conquis sept trophées, est aussi l'un des rares joueurs à tenir la forme en cette fin d'année. Titré à Stockholm, finaliste à Bâle et demi-finaliste à Shanghai, Juan Martin Del Potro a échoué au 11e rang dans la Race après avoir été sorti en quarts de finale à Paris-Bercy. Qualifié à la dernière minute grâce à son inattendu sacre parisien, Jack Sock est ainsi le seul autre joueur qualifié à avoir soulevé un trophée depuis la mi-octobre. Mais l'Américain est peut-être un peu tendre pour rêver de frapper un grand coup. Et il défiera d'entrée Roger Federer.

Les six autres participants n'affichent pas un moral à toute épreuve. Alexander Zverev (no 3) - que Roger Federer affrontera mardi ou jeudi dans le cadre du Round Robin - n'a gagné que trois matches en trois tournois joués depuis sa demi-finale perdue à Pékin début octobre. Dominic Thiem (no 4) n'a fêté que deux victoires depuis son échec mortifiant subi en 8e de finale de l'US Open face à Juan Martin Del Potro. David Goffin (no 7) a quant à lui conquis deux titres début octobre (Shenzhen et Tokyo), mais le Belge souffre du genou gauche et ne devrait pas prendre de risque inconsidéré avant le finale de Coupe Davis prévue à Lille du 24 au 26 novembre.

Sur le papier, Marin Cilic (no 5) et Grigor Dimitrov (no 6) semblent les mieux armés pour gêner le Maître. Le Croate - dernier adversaire de Roger Federer dans le groupe Boris Becker - a fait preuve d'une belle constance cet automne avec trois demi-finales (Tokyo, Shanghaï, Bâle). Le Bulgare a pour sa part atteint la finale à Stockholm, après avoir subi la loi d'un Rafael Nadal qui tenait encore la forme à Pékin et à Shanghaï. Mais les deux hommes n'ont pas battu de membres du top 10 depuis belle lurette: Marin Cilic attend une telle victoire depuis le mois de mai, Grigor Dimitrov depuis janvier. Rafael Nadal, qui affrontera David Goffin (lundi), Dominic Thiem et Grigor Dimitrov dans la poule Pete Sampras, semble dans ce contexte capable d'atteindre le dernier carré sur une jambe...

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Genfois le 10.11.2017 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peRFect

    Federer, le Maitre, la Légende, il a tout pour finir aussi bien l'année qu'il l'a commencée ! La Suisse est derrière toi champion.

  • mamido le 10.11.2017 16:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fan

    Je préfère que l'on parle de Roger Federer que de Ronaldo, Messi et Neymar

  • Trop C'est Trop le 10.11.2017 15:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stan

    Vivement qu'il prenne sa retraite que tous ces articles sur le 20min cessent !

Les derniers commentaires

  • mamido le 10.11.2017 16:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fan

    Je préfère que l'on parle de Roger Federer que de Ronaldo, Messi et Neymar

    • sb le 10.11.2017 23:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @mamido

      ces trois cités ne sont pas des légendes, ils sont doués dans leur sport mais en-dehors ne sont pas des modèles (ce ne sont pas eux qui gagneront les prix récemment remis à RF)

  • Trop C'est Trop le 10.11.2017 15:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stan

    Vivement qu'il prenne sa retraite que tous ces articles sur le 20min cessent !

    • Je Zo le 10.11.2017 16:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trop C'est Trop

      200% daccord. Incroyable délever une personne à un tel niveau et de laduler comme tel. A croire quil ny a rien dautre dans la vie à quoi saccrocher.

    • chriss le 10.11.2017 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trop C'est Trop

      oh que oui!

    • Genfois le 10.11.2017 22:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trop C'est Trop

      vous ne realisez pas à quel point notre petit pays est chanceux d'avoir une légende vivante telle que Federer. Sûrement que vois êtes las de lire des articles sur lui, mais de tous les temps, la Suisse n'a jamais eu un Champion comme lui. C'est un peu normal d'en parler tant qu'il est en action.

    • @jalousie. ch le 10.11.2017 23:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trop C'est Trop

      Il faut pas être jaloux mais être fière de ce qu'il a accompli et accompli encore, prends en de la grainé. ABE

    • phil le 11.11.2017 07:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Trop C'est Trop

      message totalement stérile et provocateur

  • Genfois le 10.11.2017 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peRFect

    Federer, le Maitre, la Légende, il a tout pour finir aussi bien l'année qu'il l'a commencée ! La Suisse est derrière toi champion.

    • Age john le 10.11.2017 14:55 Report dénoncer ce commentaire

      RogerMyGod

      Eh oui, The Legend is back!