1,3 million de personnes pourraient être évacuées

Actualisé

1,3 million de personnes pourraient être évacuées

Les autorités chinoises se préparaient à l'éventualité d'une évacuation de 1,3 million de personnes dans la province du Sichuan.

Cette évacuation pourrait se faire en raison des risques d'inondations posé par des barrages naturels formés par le séisme du 12 mai, a déclaré une responsable vendredi, alors que les travaux se poursuivaient pour désengorger l'étendue d'eau en toute sécurité.

Craignant que des répliques et des précipitations ne provoquent la rupture du lac Tianjiashan, importante étendue d'eau qui s'est formée à la suite du blocage d'une rivière par un glissement de terrain lors du puissant séisme, les autorités se préparaient à organiser un exercice dans la région de Mianyang à partir de samedi.

Une porte-parole des autorités de la ville de Mianyang a déclaré que l'information de l'agence Chine nouvelle faisant état d'une évacuation imminente de 1,3 million de personnes était erronée.

«Toutes ces personnes ne seront pas évacuées», a-t-elle expliqué à l'Associated Press. «Les gens seront évacuées dans le cas d'une rupture».

Les autorités devaient lancer une exercice de trois jours samedi pour s'assurer que les systèmes de communication fonctionnent et que tout ordre d'évacuer, le cas échéant, soit bien transmis à la population entière.

Des centaines de soldats chinois continuaient vendredi leurs travaux pour désengorger le lac, creusant des canaux à l'aide de 40 bulldozers. Les autorités ont étaient en train d'évacuer 197.500 personnes vers des altitudes plus élevées, a déclaré la même responsable.

Elles ont déjà bouclé la ville de Beichuan, située en aval du lac, et évacué 158.000 personnes.

Les autorités avaient souligné ces derniers jours que plus d'un million d'autres devaient comprendre le danger que représentait ce lac, voire envisager une évacuation. Une grande partie de ces populations vivaient déjà dans des tentes et autres abris provisoires après le séisme dévastateur du 12 mai.

Par ailleurs, le gouvernement chinois a revu vendredi à la hausse le bilan du séisme, porté à 68.858 morts confirmés, soit 350 de plus que la veille. En outre, 18.618 personnes sont encore portées disparues.

Le gouvernement a enfin annoncé vendredi que les travailleurs sociaux avait réuni plus de 7.000 enfants avec leurs parents dans le sillage du séisme. Un millier d'enfants sont cependant toujours sans nouvelles de leurs parents, selon un responsable du Département des affaires civiles du Sichuan, Ye Lu.

A Paris, la compagnie Air France a de son côté annoncé dans un communiqué qu'un avion-cargo transportant 37 tonnes de fret humanitaire avait décollé de Paris-Charles de Gaulle vendredi après-midi à destination de Chengdu. AP

mgh/v/st/com

(ap)

Ton opinion