Actualisé 19.05.2020 à 07:48

Fourbi

10 bonnes raisons pour se débarrasser de ses vieilleries

Dans presque chaque foyer, il y a du bazar, c’est-à-dire des affaires dont on n’a plus besoin, mais dont on n’arrive pas à se séparer pour autant.

de
Meret Steiger
1 / 11
Qui n’a pas chez soi des affaires dont on n’a pas besoin, mais dont on ne peut pas se séparer? Voici quelques vérités plus ou moins bonnes à entendre à ce sujet.

Qui n’a pas chez soi des affaires dont on n’a pas besoin, mais dont on ne peut pas se séparer? Voici quelques vérités plus ou moins bonnes à entendre à ce sujet.

Getty Images/iStockphoto
Les affaires qu’on n’aime pas aujourd’hui ont peu de chance de plaire un jour.
Exemple: ce joli chemisier blanc qu’on garde parce qu’il «pourrait servir un jour», mais qu’on ne porte jamais, parce qu’il ne nous plaît pas. Allez, on jette! Soit parce qu’on n’en a effectivement jamais besoin, soit parce qu’on a l’occasion d’en acheter un nouveau, plus joli.

Les affaires qu’on n’aime pas aujourd’hui ont peu de chance de plaire un jour.
Exemple: ce joli chemisier blanc qu’on garde parce qu’il «pourrait servir un jour», mais qu’on ne porte jamais, parce qu’il ne nous plaît pas. Allez, on jette! Soit parce qu’on n’en a effectivement jamais besoin, soit parce qu’on a l’occasion d’en acheter un nouveau, plus joli.

Unsplash
Les cadeaux ont parfois largement rempli leur fonction.
Exemple: vous avez des scrupules à jeter le vase que vous a offert votre amie qui fait de la poterie? Pourquoi ne pas considérer que le cadeau a largement rempli sa fonction? Il a permis à la personne qui vous en a fait cadeau de vous exprimer son estime. Ce n’est pas une raison pour le garder à tout jamais.

Les cadeaux ont parfois largement rempli leur fonction.
Exemple: vous avez des scrupules à jeter le vase que vous a offert votre amie qui fait de la poterie? Pourquoi ne pas considérer que le cadeau a largement rempli sa fonction? Il a permis à la personne qui vous en a fait cadeau de vous exprimer son estime. Ce n’est pas une raison pour le garder à tout jamais.

Unsplash

Qui ne connaît pas cela? On range et on se débarrasse de choses, mais le tas d’affaires ne diminue pas pour autant. Parfois, il nous faut quelques conseils et astuces pour faire avancer les choses qui traînent en longueur et parfois, il faut s’avouer des vérités pas forcément bonnes à entendre pour nous amener à faire enfin le tri dans tout ce fatras. La vérité, c’est que/qu’ ...

… les affaires qu’on n’aime pas aujourd’hui ont peu de chance de plaire un jour.

Se débarrasser d’un objet «uniquement» parce qu’on ne l’aime pas peut s’apparenter à du gaspillage. Mais le conserver «parce qu’il est encore en bon état» n’est pas non plus une raison suffisante pour le garder. Quand on jette un tel objet, on se rend compte qu’on n’en avait pas besoin ou on le remplace par quelque chose de mieux.

… les cadeaux ont peut-être largement rempli leur fonction

On a souvent des scrupules à donner ou à jeter des trucs qu’on nous a offerts. Mais il n’y a aucune raison à cela. Il faut simplement accepter le fait que l’objet en question a rempli sa fonction. Il a permis à la personne qui nous en a fait cadeau de nous exprimer son estime. Mais cela ne signifie en aucun cas qu’il faut le garder à tout jamais.

… une maison n’est pas un dépôt

«Ça, je le garde; ça peut sûrement encore servir un jour!». Attention, cette phrase est le premier pas vers la syllogomanie (la maladie de tout garder). Alors stop! Il y a de nombreuses choses dont on n’a que rarement besoin et qu’on pourrait facilement emprunter. Ce n’est donc pas la peine de les stocker chez soi pendant des années avant de s’en servir.

… les objets inutilisés pourraient faire le bonheur de quelqu’un d’autre

Certes, les vêtements et les appareils ménagers sont dénués de sentiments. Pour autant, ça n’a pas de sens de les entasser au fin fond de l’armoire pour les y oublier. Pourquoi ne pas les vendre, en faire cadeau ou les échanger et faire ainsi le bonheur de quelqu’un d’autre?

… on finit par ne même plus voir ses objets préférés

Quand le chaos règne, on ne voit même plus les objets qui ont de la valeur à nos yeux (que ce soient des vêtements, des appareils ménagers ou des œuvres d’art). Alors qu’ils mériteraient un peu plus d’attention et d’estime de notre part. Moins on a de bazar, plus on apprécie le reste.

… le chaos est une perte de temps

Quand on a de la place chez soi, avoir plein d’affaires n’est pas vraiment un problème. Le problème, c’est généralement le temps. Car, quand on possède beaucoup de choses, il faut les trier, les nettoyer et se rappeler qu’on les a. Si on a tout un tiroir rempli de trucs qu’il «faut d’abord réparer», cela mérite de se poser la question de savoir si cela vaut vraiment la peine de les garder.

… ce n’est pas parce qu’on a quelque chose depuis longtemps qu’on doit absolument le garder

Ce n’est pas parce qu’on a encore le t-shirt de nos vacances à Bali en 2005 qu’il faut obligatoirement le garder. Les souvenirs vont bien au-delà d’un simple morceau de tissu. Si on tient absolument à garder une pièce pour des raisons sentimentales, on peut éventuellement voir s’il n’est pas possible de la détourner. Peut-être que le t-shirt pourrait servir à fabriquer un coussin de canapé?

… il y a beaucoup de choses qu’on ne vendra jamais

Inutile de se faire des illusions quand il s’agit de vendre ses affaires. Car, vendre en ligne exige aussi beaucoup de temps. Il faut prendre les articles en photo, en faire la description, les mettre en ligne, répondre à d’éventuels acheteurs, avant de les envoyer, au final, par la poste. Sachant que de nombreux vêtements bon marché partent pour moins de cinq francs en ligne, cela mérite la peine de se poser la question de savoir si ça vaut vraiment le coup d’investir tout ce temps. Sinon, on peut toujours les donner.

… on n’a pas besoin d’objets pour se souvenir

Vous avez peut-être chez vous un vieux service à thé (un peu abîmé) de votre grand-mère ou des souvenirs rapportés de vacances. Évidemment, on n’a pas envie de simplement s’en débarrasser, mais soyons honnêtes: on n’en a pas besoin pour se souvenir. On a des photos pour se remémorer les bons moments et si on ne peut pas (faire) réparer le service à thé abîmé, alors on jette!

... on y gagne à se débarrasser de vieilleries

Se débarrasser de vieilleries fait de la place qu’on n’a pas forcément besoin de combler à nouveau par d’autres objets. En plus, on gagne du temps à ne pas constamment devoir chercher ou ranger quelque chose et une pièce bien rangée permet d’apporter une certaine sérénité et d’avoir l’esprit clair, selon certains experts.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!