Sotchi - Lara Gut 4e du super-G: «10 centièmes l'autre jour, maintenant c'est 7»
Actualisé

Sotchi - Lara Gut 4e du super-G«10 centièmes l'autre jour, maintenant c'est 7»

La Tessinoise est rentrée les mains vides du super-G des JO de Sotchi. Elle a échoué au pied du podium, lors d'une course remportée par l'Autrichienne Anna Fenninger.

Elle visait l'or, elle a obtenu du chocolat! Un dénouement forcément amer pour Lara Gut. Privée mercredi du titre en descente pour dix centièmes (3e rang), elle a terminé samedi à ce qu'il est coutume d'appeler la pire des places, à seulement sept centièmes de la médaille de bronze d'une autre Autrichienne, Nicole Hosp. «Dix centièmes l'autre jour , maintenant c'est 7», a-t-elle lâché au micro de la RTS après la course.

Sur un parcours au tracé vicieux, la Tessinoise était pourtant bien partie. Mais une légère correction de trajectoire en fin de course lui a coûté un temps précieux, l'empêchant de conserver sa place sur le podium.

Si une médaille semblait dans ses cordes, il n'y avait en revanche rien à faire face à Anna Fenninger, l'une de ses meilleures amies sur le circuit. Profitant du tracé de son entraîneur Florian Winkler, l'Autrichienne a fait une belle démonstration, ne tremblant que lors du passage de l'Allemande Maria Höfl-Riesch, finalement classée au 2e rang à 0''55.

De son côté, Fabienne Suter s'est classée au 7e rang, glanant une énième place d'honneur aux Jeux. Entre les joutes de Vancouver 2010 et celles de Sotchi, c'est la cinquième fois que la Schwytzoise termine dans le top 7, mais sans jamais monter une seule fois sur le podium.

Partie avec le dossard no 9, la skieuse de Sattel avait pourtant eu l'intelligence d'adapter sa course aux circonstances. Après avoir vu sept des huit skieuses parties avant elle se faire éliminer (!), elle a effectivement pu passer toutes les portes, mais en se montrant un brin trop prudente pour viser le podium.

Trois jours après son titre en descente, Dominique Gisin est, elle, redescendue de son nuage. Comme beaucoup d'autres, l'Obwaldienne a été éliminée, victime du tracé de Florian Winkler qui, décidément, ne se sera pas fait beaucoup d'amies - les Autrichiennes exceptées - samedi.

Quatrième Suissesse en lice, Fränzi Aufdenblatten a crânement joué sa chance pour la dernière course olympique de sa carrière. Et alors qu'elle n'était pas attendue aux avant-postes, la Valaisanne a bluffé son monde en terminant au 6e rang.

Avec trois Suissesses parmi les sept premières, le bilan de l'équipe entraînée par Hans Flatscher serait excellent en Coupe du monde. Las, ce sont les JO et seules les médailles ont vraiment de la valeur... (20 minutes/si/afp)

La course a connu une véritable hécatombe. Sur les huit premières concurrentes, seule une Américaine a rallié l'arrivée. Des éliminations en série dues au tracé très sinueux et à une neige malmenée par la chaleur. «Le dernier mur ne ressemblait plus à rien, c’était difficile», a concédé Lara Gut, qui a trouvé l’état de la piste «assez limite».

Ton opinion