100 000 griffes contre les minarets
Actualisé

100 000 griffes contre les minarets

Sous réserve de validation par la Confédération, on votera sur l'interdiction de bâtir des minarets.

Le peuple devra vraisemblablement se prononcer sur l'initiative «Contre la construction de minarets». Quelque 103 000 signatures valables ont été récoltées en 13 mois, et 3500 doivent encore être vérifiées, a confirmé le président du comité d'initiative, l'ancien conseiller national zurichois Ulrich Schlüer, à la suite d'un article de la NZZ am Sonntag.

Lancée au printemps 2007 par l'UDC et l'Union démocratique fédérale, l'initiative demande d'inscrire dans la Constitution suisse la phrase: «La construction de minarets est interdite.» En tant que construction, un minaret n'a «aucun caractère religieux», soulignent les initiants. Il faut plutôt y voir selon eux le symbole d'«une prétention de pouvoir politico-religieux» de l'islam.

Bien que le délai requis court jusqu'à novembre 2008, le dépôt des signatures est prévu pour début juillet à la Chancellerie fédérale, à Berne. Soit juste après la fin de l'Euro, durant lequel l'attention des médias du monde entier est focalisée sur la Suisse, pays coorganisateur. Mais cette coïncidence de dates n'a pas été un critère pour le choix de la date de dépôt des 100 000 griffes, assure Ulrich Schlüer.

L'initiative a suscité la critique à l'étranger. Des représentants de l'Organisation des pays islamiques (OPI) ont fait part de leur préoccupation face à une islamophobie grandissante en Suisse.

(ap)

Ton opinion