Genève: 1000 manifestants contre les abus patronaux
Actualisé

Genève1000 manifestants contre les abus patronaux

Environ 1000 personnes ont défilé samedi après-midi dans les rues de Genève. Elles manifestaient à l'appel de la Communauté genevoise d'action syndicale (CGAS) et de l'Union syndicale suisse (USS) pour dire «Halte aux abus patronaux».

Les manifestants étaient environ un millier.

Les manifestants étaient environ un millier.

«Nous revendiquons un salaire minimum, le renforcement des contrôles des entreprises et une meilleure protection des salariés contre les licenciements», a déclaré le président de la CGAS Alessandro Pelizzari. Le syndicaliste a rappelé qu'à Genève aussi, la situation sociale s'était dégradée. La Suisse n'est pas un îlot de bien-être au milieu d'une Europe qui s'effondre, a-t-il affirmé.

«En Suisse, il existe une impunité quasi totale des entreprises en matière de contrôle», a souligné M.Pelizzari. Le non-respect des salaires minimaux est une pratique qui se répand et l'écart entre les plus riches et les plus pauvres se creuse. Le salaire médian à Genève a par exemple baissé pour la première fois depuis des décennies.

Les contrats précaires, le travail sur appel et le recours à des salariés intérimaires se multiplient, a poursuivi le président de la CGAS. A l'issue des discours des organisateurs, le cortège s'est ébranlé et a traversé la ville en empruntant le pont du Mont-Blanc, pour rejoindre la place des Nations. De nombreux représentants de partis de gauche ont participé à la manifestation. (ats)

Ton opinion