Actualisé 17.12.2011 à 18:17

Grève en France111 vols annulés à Lyon

Tous les vols ont été annulés samedi au départ de l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry, en raison d'une grève des agents de sûreté.

Les 111 vols devaient transporter environ 12'000 passagers dans la journée.

Les 111 vols devaient transporter environ 12'000 passagers dans la journée.

La grève a été lancée vendredi par les syndicats des entreprises de sûreté qui emploient 10'000 salariés. Ils réclament une revalorisation des salaires et l'amélioration des conditions de travail.

La décision de ne pas reprendre les départs «jusqu'à nouvel ordre» a été prise car sur l'ensemble du personnel de sécurité, il y a «100% de grévistes», a précisé l'aéroport samedi matin.

Cent onze vols biffés

Les 111 vols devaient transporter environ 12'000 passagers dans la journée. La direction de l'aéroport a invité les voyageurs à ne pas se rendre à Lyon-Saint-Exupéry. «Les compagnies aériennes prendront contact directement avec leurs passagers pour les informer de la programmation éventuelle de leur vol», a précisé l'aéroport.

Vendredi à la mi-journée, l'aéroport de Lyon avait décidé d'annuler tous les vols, alors que dans la matinée une cinquantaine d'avions avaient décollé. La mobilisation des grévistes était alors de 80% des agents de sécurité selon la direction de l'aéroport, 98% selon les syndicats.

A Roissy, une file d'attente se formait samedi matin pour les départs en vacances au terminal 2F, a constaté une journaliste de l'AFP. «Il faudra s'attendre à des attentes aux heures de pointe», a souligné une porte-parole d'Aéroports de Paris (ADP), recommandant aux voyageurs de venir plus tôt. «La situation est normale à Orly», a en revanche fait savoir ADP.

La grève avait allongé les temps de contrôles, évalués entre 30 minutes et une heure à Roissy et entraîné des retards de vol d'une moyenne de 50 minutes - des retards qui pouvaient parfois aussi être dus aux intempéries.

1400 euros par mois

Pour les grévistes, les conditions de travail «empirent chaque jour. On subit de plus en plus de pression, on est de moins en moins nombreux sur les filtres, et notre pouvoir d'achat ne cesse de baisser», a souligné Christine Hamiani, déléguée CGT Brink's à Roissy. Les agents gagnent de 1100 à 1400 euros en moyenne, selon les syndicats, 1600 selon le Sesa.

Le mouvement de grève sera reconduit dimanche au moins dans ces deux aéroports, a indiqué à l'AFP Mme Hamiani.

Elle a précisé que des perturbations pourraient avoir lueu également à nouveau à Toulouse.

La décision de reconduire le mouvement a été prise lors d'un vote en assemblée générale, a également précisé la responsable.

Le ministre des Transports Thierry Mariani a jugé de son côté vendredi «révoltant de prendre à nouveau en otages les passagers (..) le jour d'un grand départ en vacances» et demandé «l'examen rapide» de la proposition de loi UMP visant à encadrer le droit de grève dans le transport aérien. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!