Actualisé

Liste du Syndicat de la communication1150 bureaux de poste pourraient fermer

Le Syndicat de la communication a publié mercredi une liste d'environ 1150 offices de poste qu'il pense menacés de fermeture.

Selon lui, plus d'un tiers sont sérieusement menacés et La Poste en a déjà fermé quelques-uns ces dernières semaines.

La Poste doit renoncer à démanteler les offices de poste et continuer de satisfaire son mandat de service public, a exigé le Syndicat de la communication dans un communiqué. Avant même d'avoir publié sa liste, «La Poste ferme en douce un office de poste après l'autre», accuse le syndicat.

Et de citer par exemple, la fermeture ces dernières semaines des offices de poste de Courgevaux, près de Morat (FR), de Heimiswil près de Berthoud (BE), de Schwanden près de Thoune (BE), de Maisprach près de Bâle, ou encore Osco et Bidogno au Tessin.

De l'avis du Syndicat de la communication, la décision de fermeture devrait déjà être tombée pour près de 300 de ces offices de poste, vu qu'il s'agit d'offices de poste non réseautés, c'est-à- dire d'offices de poste non reliés au système informatique de La Poste.

Ni oui ni non

«Cette liste ne correspond à la réalité de notre travail», a dit à l'ATS la porte-parole de La Poste Nathalie Salamin. Ce type de liste crée beaucoup d'incertitude et d'inquiétude, regrette-t-elle. «Elle ne peut en aucun cas être considérée comme une fuite des travaux actuellement en cours», précise la porte-parole.

Selon elle, La Poste va continuer «pas à pas» son travail d'analyse, incluant contact avec les autorités locales et recherche de consensus. Mais de rappeler que depuis 2000 le trafic des lettres et des colis a diminué de près de moitié.

Inquiétudes à Fribourg

De son côté, le Conseil d'Etat du canton de Fribourg va bientôt rencontrer les responsables de La Poste. Il entend leur demander des explications suite à différentes informations diffusées par des médias faisant état de fermetures.

Dans un communiqué de presse diffusé mercredi, le Conseil d'Etat souligne l'importance d'une couverture complète du territoire fribourgeois par les services de La Poste.

Lors de récents contacts avec La Poste, ses représentants ont confirmé aux Fribourgeois vouloir analyser, durant les 3 prochaines années la situation de 500 des 2500 offices de poste qu'elle gère. Ils ont cependant indiqué que les listes d'offices de poste menacés, publiées dans les médias, sont fausses.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!