Actualisé 21.06.2008 à 10:37

12 morts dans une boîte de nuit mexicaine

Une bousculade lors d'une descente de police dans une discothèque bondée d'adolescents venus célébrer la fin de l'année scolaire a fait au moins 12 morts vendredi à Mexico.

Neuf jeunes et trois policiers figurent parmi les victimes.

Sept jeunes et trois policiers sont morts sur place et deux autres personnes, âgées de 18 et 15 ans, ont succombé à leurs blessures à l'hôpital, a indiqué lors d'une conférence de presse Rodfolfo Felix, procureur à Mexico. Une vingtaine de blessés ont également été transportés à l'hôpital.

«Les décès sont dus à l'asphyxie par étouffement», a précisé M. Felix. Le drame s'est déroulé vers 18 h 30 locales (1 h 30 samedi en Suisse) dans la discothèque News Divine.

Environ 1000 personnes, soit plus que l'établissement ne pouvait en accueillir, étaient présentes vendredi soir, lorsque des policiers se sont présentés pour une «opération de vérification», sur des soupçons de vente d'alcool à des mineurs, selon Joel Ortega de la Sécurité publique de Mexico.

Porte de sortie bloquée

Le responsable de la discothèque a ensuite annoncé qu'il y avait une opération de police, ce qui a provoqué un mouvement de panique vers la porte de sortie de secours qui était bloquée par des caisses de bière et a cédé sous la pression. Le responsable de l'établissement Alfredo Maya Ortz ainsi qu'une trentaine de jeunes ont été interpellés.

Sur une courte vidéo prise par la police au moment de l'entrée des agents dans la discothèque et diffusée à la télévision, on discerne un épais nuage de fumée et on entend des jeunes crier ainsi qu'un DJ dire d'une voix calme au haut-parleur: «Nous allons évacuer, il y a un raid de la police».

La police a affirmé qu'aucun coup de feu n'avait été tiré et a nié avoir utilisé des gaz lacrymogènes. Après le drame, des chaussures éparpillées étaient abandonnées à l'entrée de la discothèque. Un groupe de jeunes est retourné brièvement sur place pour jeter des pierres à la centaine de policiers présents.

Interrogé sur les mesures de précaution prises par la police pour éviter le drame, Joel Ortega a répondu: «De nombreux scénarios sont envisagés à l'avance mais beaucoup dépend de la façon dont les gens se conduisent à l'intérieur et de comment le groupe se comporte».

L'intérieur de la discothèque avant la tragédie

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!