Actualisé 09.07.2020 à 15:24

Coronavirus

De la moisissure et des millions de masques fédéraux à la poubelle

Les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) ont découvert des champignons dans des masques datant de 2007 mis à disposition par la pharmacie de l'armée. Certains sont contaminés. Ils vont tous être détruits.

C’est de cet entrepôt que proviennent les masques contaminés.

C’est de cet entrepôt que proviennent les masques contaminés.

VBS

La Confédération rappelle par mesure de précaution des masques achetés en 2007 qui ont été fournis à des institutions et aux cantons. Des analyses ont montré des traces de champignons (Aspergillus fumigatus). Ils seront remplacés gratuitement, indique l'armée.

Les masques d'hygiène contaminés proviennent d'un ancien stock de 13,5 millions de pièces que la Confédération avait acquis dans le cadre de sa préparation à la pandémie. Comme il est impossible de tester l'ensemble des masques, tout le lot est rappelé, précise l'armée jeudi dans un communiqué.

La présence d'une contamination microbiologique a été détectée par le laboratoire des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) sur un échantillon. Aucune contamination de ce type n'a été détectée lors des tests précédents, précise l'armée.

Aussi des FFP2

Les masques étaient stockés à la pharmacie de l'armée. Au début de la crise du Covid-19, ils ont été remis gratuitement à diverses institutions et aux cantons, principalement dans le domaine de la santé. Des traces de contamination fongique ont été repérées sur certains et pas sur d'autres.

Des traces de contamination ont également été trouvées dans un autre lot de 305'000 masques FFP2. Ils seront également retirés et vérifiés à titre de précaution. L'origine de ces traces fongiques reste mystérieuse: cela pourrait provenir soit du transport soit du lieu de stockage. Une analyse est en cours.

Masques vendus au public pas concernés

La pharmacie de l'armée a aussitôt réagi et rappelé le matériel défectueux. Tous les groupes concernés ont été avertis. Les masques seront remplacés à partir de la semaine prochaine.

Les lots qui ont été fournis aux commerces ne sont pas concernés. Au total 18 millions d'unités ont été vendus en avril au prix coûtant comme stock de lancement.

(jbm)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
187 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

MasqueAc

10.07.2020 à 15:13

Je pense à tous les soignants qui ont mis pendant des semaines des masques dangereux pour leur santé ! Une aspergillose, c est grave. Mais bizarrement cet aspect de l information ne semble pas important.

gilou

10.07.2020 à 09:25

quand vous dites que ces était prévus en 2007 en vue de la pandémie cela veut tel dire qu'ils savaient que une pandémie ce produirait en 2020

Pk tant de haine

10.07.2020 à 08:39

Voilà encore une fois, une armée d'ingénieur qui savent tout sur tout . Surtout au sujet de l'armée. Les masques sont emballés sous vide et n'ont pas été utilisé depuis 13 ans, le souci peut venir du conditionnement initial, Et non parce que c'est l'armée. Juste un sujet qui éclate parce que …. l'armée…. Avez-vous vu un sujet qui a dit que l'armée a distribué gratuitement ces masques? ha ben non, on veut pas lancer des fleurs à l'armée. par contre quand il y a un problème, les média sont là