Actualisé 07.11.2008 à 19:48

Pakistan

13 morts dans un tir de missile présumé américain

Au moins 13 insurgés ont été tués vendredi par un tir de missiles présumé américain dans une zone tribale du nord-ouest du Pakistan, selon un responsable des services de sécurité.

Remonté contre cette stratégie, Islamabad espère un changement de la part du nouveau président US.

«Plusieurs missiles ont touché un repaire présumé de combattants d'Al-Qaïda dans le Waziristan du Nord. «Les informations nous parviennent lentement mais nous confirmons que quatre missiles ont tué huit talibans pakistanais et cinq autres personnes», a dit un responsable.

Selon un autre responsable du renseignement, «la plupart des combattants tués étaient des étrangers», terme habituellement utilisé par les responsables pakistanais pour désigner des militants d'Al Qaïda. Selon ce responsable, le bombardement visait un camp d'entraînement d'Al Qaïda. «Le camp a été détruit», a-t-il affirmé.

Tension avec Washington

Une série de frappes récentes contre des repaires présumés de membres d'Al Qaïda et de talibans dans les zones tribales du nord- ouest - toutes attribuées à des drones de la CIA - ont fait monter la tension entre Washington et Islamabad ces derniers mois.

Lundi, le président pakistanais Asif Ali Zardari a prévenu le nouveau chef des opérations américaines en Afghanistan et en Irak, le général David Petraeus, en visite au Pakistan, que ces attaques étaient «contre productives» et pouvaient porter tort à la bataille pour gagner l'adhésion des pakistanais.

Nouvelle stratégie?

Le Pakistan attend de voir comment le président élu Barack Obama s'attaquera à cette question. Le sénateur démocrate de l'Illinois a dit qu'il était favorable à la poursuite des frappes et à un renforcement des effectifs militaires américains pour écraser la rébellion des talibans et d'autres insurgés afghans.

Le Pakistan rejette les accusations selon lesquelles il ne ferait pas suffisamment pour s'attaquer à la menace terroriste à l'intérieur de ses frontières.

Attentat dans le nord-ouest: 22 morts

Un nouveau bilan de 22 morts a par ailleurs été donné pour l'attentat suicide perpétré jeudi dans le district de Bajaur, dans le nord-ouest du Pakistan. L'attaque visait des miliciens tribaux hostiles aux talibans.

«Cinq autres personnes sont mortes dans la nuit dans différents hôpitaux», a déclaré un policier local, Fazal-i-Rabi. Un précédent décompte des autorités locales faisait état de 17 morts et 40 blessés.

L'attentat suicide a visé un groupe de miliciens tribaux loyaux à l'armée, qui s'étaient rassemblés pour détruire des maisons appartenant à des talibans dans la localité de Batmalai, à 40 km au nord-est de Khar, la principale ville du district de Bajaur.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!