Europe: 133 fraudeurs arrêtés dans des aéroports
Actualisé

Europe133 fraudeurs arrêtés dans des aéroports

En Suisse, des contrôles ont été effectués dans les aéroports de Zurich, Genève, Bâle et Lugano. Ils ont permis d'arrêter 133 personnes en Europe.

En Suisse, des contrôles ont été effectués dans les aéroports de Zurich, Genève (photo), Bâle et Lugano, selon des informations de l'Office fédéral de la police (fedpol).

En Suisse, des contrôles ont été effectués dans les aéroports de Zurich, Genève (photo), Bâle et Lugano, selon des informations de l'Office fédéral de la police (fedpol).

Une action coordonnée au niveau international a été menée mardi et mercredi contre des fraudeurs à la carte de crédit. Elle a permis de débusquer 162 transactions suspectes et d'arrêter 133 personnes, a indiqué vendredi Europol, l'office européen de police.

Cette action a été menée par 32 pays et 35 compagnies aériennes, dans 109 aéroports à travers le monde. En Suisse, des contrôles ont été effectués dans les aéroports de Zurich, Genève, Bâle et Lugano, selon des informations de l'Office fédéral de la police (fedpol), interrogé par l'ats. Aucune arrestation n'a été effectuée.

L'opération ciblait des fraudeurs qui voulaient acheter des billets d'avion avec des cartes de crédit falsifiées ou volées. Elle a été organisée par Europol, à La Haye, et par son homologue américaine Ameripol, à Bogota. Des transactions suspectes ont notamment été identifiées aux Etats-Unis, au Canada, en France et en Colombie.

Pertes financières énormes

L'opération a été menée en collaboration avec les sociétés de cartes de crédit Visa, MasterCard et American Express. Ce type de crime provoque «des pertes financières énormes» pour cette industrie, note Europol.

«Dans de nombreux cas, il est apparu que ces fraudes étaient liées à d'autres formes de grave criminalité, comme le trafic de drogues ou le trafic d'êtres humains», affirment les policiers européens.

Lors de l'action, les compagnies aériennes transmettaient aux centres de coordination d'Europol les transactions suspectes, confirmées ensuite en tant que telles par les représentants des sociétés de crédit grâce à leurs bases de données.

Les policiers locaux étaient ensuite alertés afin d'arrêter les personnes concernées «alors qu'elles essayaient de voyager avec les billets d'avion frauduleux». (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion