Nigeria: 14 morts dans un heurt entre armée et islamistes

Actualisé

Nigeria14 morts dans un heurt entre armée et islamistes

Mardi, quatorze personnes ont perdu la vie dans un affrontement entre armée et islamistes présumés.

Treize islamistes présumés et un soldat ont été tués mardi au cours d'un affrontement à Maiduguri (nord est du Nigeria), fief du groupe islamiste Boko Haram, annonce l'armée dans un communiqué.

«Vers 16h aujourd'hui (mardi) des soldats de l'opération 'Restaurer l'ordre' ont affronté des terroristes de Boko Haram» à Maiduguri, a déclaré dans un communiqué le lieutenant colonel Sagir Musa, porte-parole de l'armée à Maiduguri, dans l'Etat de Borno.

L'armée «a perdu un soldat, deux ont été blessés et 13 terroristes ont été tués», a-t-il ajouté.

«Les civils ont été bien protégés et aucune victime n'a été rapportée suite à cet affrontement», a assuré M. Musa, qui a précisé que l'opération se poursuivait «pour arrêter des membres du groupe en fuite et intercepter d'autres armes».

La JTF (force spéciale de l'armée nigériane), déployée dans plusieurs villes du nord du pays pour lutter contres les islamistes, a été accusée à plusieurs reprises d'exécutions arbitraires et d'opérations punitives à l'encontre de civils lors de représailles suite à des attaques de Boko Haram.

Les violences perpétuées par le groupe extrémiste dans le nord et le centre du Nigeria et leur répression par les forces de l'ordre ont fait environ 3000 morts depuis 2009.

(afp)

Ton opinion