Suisse / France: 15 fois moins de vélos volés chez nous

Il vaut mieux garer son vélo en lieu sûr plutôt que de le laisser dans la rue.

Il vaut mieux garer son vélo en lieu sûr plutôt que de le laisser dans la rue.

Oleg Prachuk/Pexels
Publié

Suisse / France15 fois moins de vélos volés chez nous

On a beaucoup plus de risques de se faire piquer sa bicyclette chez nos voisins français, assure une étude. En revanche, ils ont moins d’accidents que les Suisses.

par
Emmanuel Coissy

Durant la pandémie, le vol de vélos a grandement diminué en Suisse et en Belgique. Contre toute attente, il a augmenté en France. L’évolution du vol, avant et après pandémie, n’a pas été identique dans ces pays: Suisse: -20,51%, Belgique: -65,72% France: +5,69%. Autre aspect dont il faut tenir compte: il y a 15 fois plus de vélos volés en France par rapport à la Suisse. Tel est le constat d’une étude publiée mardi. Elle a été réalisée par deux courtiers d’assurances, HelloSafe et Réassurez-moi afin de comparer le marché du vélo en France, en Belgique et en Suisse. «Les données sont propres à chaque pays de 2016 à 2021 et sont basées sur un index de 100’000 habitants pour un souci de proportionnalité entre ces différents pays. Cette étude s’appuie sur des informations issues de sources publiques et privées*.»

Plus d’accidents en Suisse

En revanche, les Français ont moins d’accidents à vélo que les Suisses. Sur les trois pays, ce sont les Belges qui en commettent le plus: près de 5 fois plus que les Suisses (voir graphique ci-dessous).

Un marché en plein boum

La vente a considérablement augmenté en Suisse: +33,7% entre 2019 et 2021, pour atteindre 5666 vélos vendus pour 100’000 habitants en 2021.

2020 a été une année record: le chiffre d’affaires de la branche du vélo, dans notre pays, a atteint les 2,3 milliards de francs, rappelle Velosuisse. C’est surtout le vélo électrique qui tire les ventes vers le haut. En 2021, il y a eu un léger recul global -1,5%, mais une augmentation de 9,4% pour l’électrique. 

Forte augmentation du trafic cycliste 

Les zones urbaines ont connu à l’été 2020 une nette progression du nombre de vélos. En ville de Genève, par exemple, un décompte est tenu sur deux grandes artères pourvues d’une piste cyclable: +22% en 2020 par rapport à l’année précédente. Ce constat rejoint les conclusions de l’enquête conduite par le laboratoire de l’EPFL Mobilhomme sur l’impact du Covid-19 en matière de mobilité à l’échelle européenne: «Une aspiration forte à réduire la mobilité liée au travail émerge un peu partout en Europe. Cette aspiration vise aussi à pratiquer des déplacements de meilleure qualité.»

*Les sources mentionnées par les auteurs de l’étude: Traxio, Statbel, Agoria, Union Sport Cycle, Vélosuisse, Vias, Onisr, Confédération Suisse, Police Fédérale Belge, ministère français de l’Intérieur

Ton opinion

17 commentaires