Venezuela: 150 étudiants en grève de la faim pour les droits de l'homme
Actualisé

Venezuela150 étudiants en grève de la faim pour les droits de l'homme

Les étudiants réclament qu'une commission de l'Organisation des Etats américains (OEA) vienne dans le pays pour examiner la situation des droits de l'Homme.

Près de 80 jeunes sont en grève à Caracas devant le siège de l'organisation régionale du continent américain (tous les pays d'Amérique excepté Cuba) et 70 autres le sont dans plusieurs villes de l'intérieur du pays.

Six étudiants en grève de la faim à Caracas ont été hospitalisés jeudi en raison d'une dégradation de leur état de santé, ont dit des sources médicales. La grève de la faim a été qualifiée de «montage médiatique» par le ministre de l'Education, Hector Navarro.

«Il est important que le peuple ne se laisse pas manipuler par ces actions et apprenne à comparer quand les grèves se font par engagement réel et quand elles sont un montage médiatique qui se prête à la déstabilisation», a dit M. Navarro sur les ondes de Radio Nacional.

La protestation a commencé la semaine dernière en soutien au leader étudiant Julio César Rivas, qui avait été arrêté en août pour incitation à la violence pendant une manifestation contre une nouvelle loi sur l'éducation.

Il a été placé lundi en liberté conditionnelle, et s'est joint au mouvement de grève de la faim à laquelle s'étaient associés auparavant deux commissaires de police condamnés à de la prison pour avoir réprimé une manifestation en 2002, un journaliste détenu et d'autres personnes se définissant comme des «prisonniers politiques».

(afp)

Ton opinion