Suisse: 16'600 rentiers ont retrouvé un emploi en 2012
Actualisé

Suisse16'600 rentiers ont retrouvé un emploi en 2012

Les offices cantonaux de l'assurance invalidité (AI) et les employeurs ont retrouvé en 2012 un emploi pour 16'629 personnes bénéficiant d'une allocation pour impotent.

«Avec l'AI, ça va lentement mais sûrement», écrit Jean-Philippe Ruegger, président de la conférence des offices AI, dans le rapport annuel de celle-ci publié samedi. L'AI a passé d'une assurance de rente à une assurance de réadaptation, rappelle-t-il.

«La réinsertion professionnelle de personnes souffrant de problèmes de santé sur le long terme est possible si ces dernières, l'entreprise, le médecin traitant et les assurances sociales tirent à la même corde», assure-t-il. L'objectif «réadaptation au lieu de rentes» représente malgré tout un défi: nombre de bénéficiaires de l'AI ne travaillent plus depuis longtemps, explique-t-il.

Système linéaire

Le premier volet de mesures de la 6e révision de l'AI est entré en vigueur début 2012. La prochaine étape, actuellement en discussion au Parlement, prévoit entre autres un système de rentes linéaire. La conférence des offices AI soutient cette mesure.

«Aujourd'hui, un petit revenu supplémentaire peut mener le bénéficiaire à perdre sa rente, à cause des effets de seuil», affirme Jean-Philippe Ruegger. Ceux-ci disparaîtraient avec un système linéaire.

Parvenu au terme de son premier mandat de trois ans, le président de la conférence des offices AI s'oppose à une centralisation de l'assurance. «La proximité avec les citoyens est décisive dans le contexte de la réinsertion professionnelle», souligne-t-il. La solution cantonale présente en outre des avantages évidents par rapport à une solution centralisée lourde et demeure meilleur marché. (ats)

Ton opinion