185 clandestins secourus au sud de la Sicile
Actualisé

185 clandestins secourus au sud de la Sicile

Une corvette de la marine militaire a secouru dans la nuit de jeudi à vendredi un total de 185 immigrés clandestins.

Parmi eux, les 120 passagers d'une embarcation affirmaient être à la dérive depuis trois jours sans eau ni carburant au large de la Libye.

Les 120 clandestins avaient réussi à alerter jeudi, via téléphone satellitaire, les bureaux du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) à Malte et à Lampedusa, petite île italienne au sud de la Sicile. Ils avaient affirmé être à la dérive depuis trois jours et n'avoir plus rien à boire.

Une corvette de la marine italienne, l'«Urania», avait quitté jeudi soir le port de Palerme pour leur porter secours. Aucun des 120 immigrés ne souffre de graves troubles, a indiqué l'agence ANSA. Selon leurs déclarations au HCR, ils sont originaires d'Erythrée, de Somalie, d'Ethiopie et du Soudan.

Sur son chemin, l'«Urania» a porté secours à trois autres embarcations à la dérive où se trouvaient au total 65 clandestins. Alors qu'elle se dirigeait vers la petite île de Lampedusa, la terre européenne la plus proche des côtes libyennes, la corvette a reçu la signalisation d'un autre bateau avec une quarantaine de personnes à bord qu'elle s'efforçait d'atteindre vendredi matin.

11 949 candidats à l'immigration ont débarqué en Italie au 1er semestre 2008, dont 10 402 à Lampedusa, contre 5387 en 2007. Selon l'ONG Médecins sans frontières (MSF), 380 clandestins ont péri dans cette traversée entre la Libye et la Sicile ou au large de Malte sur les six premiers mois de cette année. (ats)

Ton opinion