«1er degré» se renforce avec une «pOOf»
Actualisé

«1er degré» se renforce avec une «pOOf»

Une féministe décalée de Quellesconnes.com tiendra une chronique dans les prochains numéros du journal de Mix & Remix.

«PetitepOOf», «GrossepOOf» et «SuperpOOf» jouent les conseillères sur le webzine entièrement consacré à la gent féminine. Elle parlent de manière décalée d'épilation, de cellulite («qui s'étend sur des hectares») ou encore de questions existentielles («peut-on jouir pendant la fellation»).

Elles feront désormais partager leurs délires dans les prochains numéros de 1er degré. «Ces messieurs proposent qu'une poof vienne faire un stage socioculturel en qualité de dame pipi chez 1er degré», expliquent les chroniqueuses sur leur site. Elles ont désigné Mme Raymonde à la courte paille pour «aller se plonger en immersion totale dans ce premier degré à fort taux de testostérone».

Les poofs avaient dans un premier temps fustigé les «lubriques (qui) font l'apologie de la testostérone avec une muflerie qui n'a d'égale que (leur) douleur», notamment à la vision du poster de Zep inséré dans le second numéro de «Mix & Remix».

Les poofs promettent que Mme Raymonde veillera «à ce que ces messieurs tournent dornénavant sept fois la langue dans leur bouche avant de dessiner et d'écrire des paroles qui pourraient heurter les sensibilités des féministes et des enfants». «Si c'est féministe, tant mieux!» se réjouit de son côté Mix & Remix au sujet de sa nouvelle contributrice.

(laf)

Ton opinion