Energies renouvelables: 20% d'électricité solaire en Suisse d'ici 2025?
Actualisé

Energies renouvelables20% d'électricité solaire en Suisse d'ici 2025?

Selon Swissolar, le solaire peut couvrir 20% de la consommation actuelle d'électricité d'ici 2025.

Pour que le solaire atteigne 20% de la consommation en Suisse, il faut réviser le mécanisme de rétribution à prix coûtant (RPC) du courant injecté issu d'énergies renouvelables, l'actuel financement freinant l'essor du photovoltaïque.

Une démarche pour demander au Conseil fédéral et au parlement de modifier ce système disqualifiant sera entreprise lors de la session de juin, lors du débat sur la politique énergétique, a indiqué à l'ATS le directeur de Swissolar, David Stickelberger, présent mercredi et jeudi au salon Energissima à Fribourg.

La RPC est un système qui compense la différence entre le montant de la rétribution et le prix du marché. Quelque 247 millions de francs sont mis à disposition chaque année pour les énergies renouvelables. Mais ce plafonnement nuit au développement du solaire, affirme Swissolar.

Actuellement, 8600 installations solaires sont sur la liste d'attente de la société nationale pour l'exploitation du réseau Swissgrid, car les ressources RPC sont limitées. Cela correspond, selon Swissolar, à un volume d'investissement inutilisé de 1,4 milliard de francs.

Insuffisant

L'association doute aussi de l'efficacité attendue de l'augmentation du montant annuel de la RPC à 500 millions dès 2013. «Cela ne suffira pas à couvrir les besoins», estime David Stickelberger. Selon lui, dix à vingt demandes d'installations atterrissent chaque jour chez Swissgrid. Actuellement, la RPC avance en moyenne 15 millions par an au solaire sur les 247 disponibles.

L'association cite à titre de comparaison l'exemple de l'Allemagne où sur les huit dernières années la production d'énergie solaire de 300 millions de KWh a été multipliée par huit. Ce résultat est le fruit d'une volonté politique claire, qui n'a pas limité la rétribution à prix coûtant du courant injecté.

Avec une RPC sans plafond et un nouveau programme de recherche et de développement, la Suisse pourrait développer une dynamique identique. Cela permettrait d'atteindre en 2025 une production d'électricité solaire de 12 milliards de KWh par an, soit quatre fois la production annuelle de Mühleberg.

Baisse des coûts

Ce scénario, révisé par Swissolar après l'accident de Fukushima, s'impose dans une optique de sortie du nucléaire. En outre, le photovoltaïque devient de plus en plus avantageux. Un KWh solaire coûte en moyenne 40 à 45 centimes, contre 20 centimes pour celui d'une centrale nucléaire de dernière génération, assurance comprise, selon le directeur de Swissolar.

L'association estime que le prix du solaire va continuer de baisser et devrait même être concurrentiel avec le nucléaire vers 2020. Le photovoltaïque, qui est en phase intensive de développement scientifique, comporte en outre l'avantage d'être rapidement installé sur de grandes surfaces et à une échelle locale.

(ats)

Ton opinion