Berne - 200 000 signatures contre les tests Covid payants
Publié

Berne200 000 signatures contre les tests Covid payants

Une pétition lancée sur le site Campax en Suisse alémanique a connu un rapide succès pour que les tests demeurent gratuits. Sinon, environ 40% de la population seraient marginalisés.

par
Eric Felley
La fin de la gratuité des tests soulève une vague de protestation au moment où le certificat Covid-19 devient obligatoire dans de nombreux endroits fermés.

La fin de la gratuité des tests soulève une vague de protestation au moment où le certificat Covid-19 devient obligatoire dans de nombreux endroits fermés.

Getty Images

La fin de la gratuité des tests Covid au 1er octobre inquiète une partie de la population suisse. Une pétition en ligne, partie de Suisse alémanique sur le site Campax, a recueilli 200 000 signatures en quelques jours. La RTS relevait ce matin cette opération lancée par un particulier, qui a connu un succès fulgurant, au moment où les certificats Covid deviennent obligatoires pour entrer dans les établissements publics ou les lieux culturels et sportifs fermés.

La pétition demande la poursuite des tests gratuits car la nouvelle donne «signifie une inégalité de traitement pour environ 40% de la population suisse. Pour eux, la vie publique et la possibilité de vivre en communauté deviennent payantes». La pétition note que le coût d’un test PCR (valable 3 jours) varie entre 80 à 120 francs (le test antigénique valable 2 jours coûte environ 50 francs). Pour la pétition cela reste «des sommes qui ne peuvent être payées par de nombreux citoyens, ce qui signifie l’exclusion de la vie publique».

«Un nombre considérable par rapport à la population»

Le politologue et professeur à l’Université de Lausanne René Knüsel, interrogé par la RTS estime que cette démarche doit être prise au sérieux: «C’est un nombre considérable par rapport à la population. Cette pétition ne va pas directement remettre en question la décision, mais elle pourrait la moduler. Dans ce cas, une partie des personnes concernées pourraient par exemple voir leur test pris en charge».

Rappelons que la fin de la gratuité des tests a été évoquée dès le mois de juillet par le Conseil fédéral et demandée par certains partis, l’UDC et le PLR en particulier. Elle devrait permettre à la Confédération d’économiser quelque 400 millions de francs. Mais son objectif est surtout de pousser les personnes à la vaccination, qui est gratuite.

Ton opinion

508 commentaires