Suisse: 2014, un bon millésime pour les musiciens
Actualisé

Suisse2014, un bon millésime pour les musiciens

Les droits d'auteur du secteur de la musique ont généré 141,3 millions de francs, en hausse de 4,1% par rapport à 2013.

L'année 2014 a été un bon millésime pour les musiciens et compositeurs suisses. Les droits d'auteur du secteur de la musique ont engendré 141,3 millions de francs, soit uen hausse de 4,1% par rapport à 2013.

Source de revenus encore timide, le numérique a notamment contribué à cette hausse, a indiqué jeudi la coopérative des auteurs et des éditeurs de musique en Suisse SUISA dans un communiqué. La branche musicale a profité des recettes supplémentaires issues des redevances sur les smartphones.

Juste rémunération en ligne

La croissance de la télévision numérique et de la vidéo à la demande a aussi participé à ces bons résultats. L'année passée, le revenu des droits d'auteur issus des téléchargements et du streaming a augmenté de 32%. Il a atteint 6,1 millions de francs contre 4,6 millions de francs en 2013.

En ligne aussi, les oeuvres musicales se sont bien vendues. Même si, d'après la SUISA, des mesures sont nécessaires afin de garantir une juste rémunération des auteurs-compositeurs.

Dans le cas du streaming par exemple, les revenus par clics restent très bas, informe la SUISA. Pour la coopérative, il convient également de réglementer la consommation musicale sur le cloud. Cette dernière est en constante augmentation.

Baisse pour les concerts

SUISA a enregistré une légère chute des recettes des droits d'auteur issus des concerts. Dans ce secteur, les revenus se sont chiffrés à 44,1 millions de francs contre 47,2 millions de francs en 2013.

Prévisible, la baisse fait suite à un exercice 2013 qui comprenait des factures de l'année 2012. «Ce recul ne permet donc pas de conclure à une dégradation du marché des concerts», souligne la SUISA. (ats)

Ton opinion