Sport - Rétro 2017: 2017 en sport, c'était à peu près ça (4/12)
Actualisé

Sport - Rétro 20172017 en sport, c'était à peu près ça (4/12)

Comme tout le monde, «20 minutes» revisite l'actualité de l'année dans les derniers jours de décembre. Petit tour loin d'être exhaustif. Vraiment loin.

par
Robin Carrel
L'omni-président valaisan s'est pour l'instant auto-suspendu de la candidature.

L'omni-président valaisan s'est pour l'instant auto-suspendu de la candidature.

Keystone/Jean-christophe Bott

Les bêtisiers, c'est surfait, il y en a bientôt toute l'année sur vos différentes antennes de télévision. Les rétrospectives habituelles vous seront proposées par les agences de presse conventionnelles et par les chaînes TV qui feront ça bien mieux que nous. Chez «20 minutes», on a décidé de vous faire revivre l'actualité de 2017 à notre sauce. C'est parti pour le mois d'avril.

- Berne est champion (encore)

Le 15 avril, les Ours ont conservé leur titre de champion de National League et fêtée ainsi leur 15e sacre national. Le SC Berne s'est imposé 1-5 sur la glace de Zoug et remporté la série 4-2. Les hommes de Kari Jalonen ont largement dominé des joueurs de Suisse centrale au bout du bout physiquement. Les buteurs bernois de cette soirée étaient Ruefenacht, Lasch, Moser, Untersander et Ebbett.

- Curleurs suisses bronzés

Le Championnat du monde d'Edmonton a souri aux curleurs suisses. Aux bout de plus de deux heures et demi de lutte, les hommes du CC Genève ont fini par venir à bout d'accrocheurs américains (7-5) et arraché ainsi la médaille de bronze. Ils ont toutefois dû attendre le 7e end pour forcer la décision, lorsque Benoît Schwarz, à nouveau décisif, a parfaitement géré ses deux dernières pierres pour réussir un coup de quatre, et ainsi permettre à son équipe de se détacher à 6-3. Une partie que nous vous proposons de revivre en intégralité. A la fin de ce mois, les Helvètes Jenney Perret et Martin Rios étaient, quant à eux, sacrés en double mixte.

- King Küng sous la neige

Encore une fois, le Tour de Romandie a été perturbé par les éléments. Mais Stephan Küng, lui, n'est pas du genre à trembler. Comme à Fribourg en 2015 et même s'il fait froid, qu'il neige et qu'il faut sprinter contre Andrei Grivko, quintuple champion d'Ukraine contre la montre. Au terme d'un final exceptionnel et d'une dernière ligne droite interminable à Bulle (où il fait bon vivre), le Suisse de l'équipe BMC a tenu bon. Des images phénoménales, comme seul Billag peut proposer.

- La Suisse se lance enfin

Après de nombreux échecs, Sion remet le couvert. A la suite des tentatives bernoises, grisonnes ou vaudoises, c'est finalement le dossier valaisan, poussé par Christian Constantin, qui semble le plus tenir la route. C'est le 11 avril que la cité du Vieux-Pays a été officiellement désignée comme candidate helvète à l'Olympiade de 2026. Bon, il reste tout de même à franchir les écueils démocratiques, tant au niveau cantonal que, semble-t-il, national. Après, il conviendra d'aller se mesurer à Lake Placid, Calgary ou encore Sapporo. Dire que quatorze candidats (Québec, Boston, Auckland, Dresde, Barcelone, Grisons, Stockholm, Aoste, Milan, Innsbruck, Almaty, Erzurum, Lillehammer et Telemark) ont déjà abandonné en route...

- Rachid El Morabity gagne encore

L'être humain est certaines fois capable de folies assez incroyables. Comme ce Marocain de 35 ans, qui a remporté le 17 avril le 5e Marathon des Sables de sa carrière. Cette épreuve, réputée pour être sans doute la plus difficile du monde, propose un parcours de folie. En six jours, dans le désert, il faut parcourir... 250 kilomètres. La quatrième étape de l'édition 2017, par exemple, faisait la bagatelle de 86,2 bornes. Chez les femmes, c'est la Suédoise Elisabet Barnes qui l'a emporté, bouclant le parcours en 26 heures, 42 minutes et 13 secondes.

Les épisodes précédents: pour janvier, cliquez ici, pour février, c'est par-là, et mars, ici.

Ton opinion