Espagne: 23 blessés dans la course de taureaux

Actualisé

Espagne23 blessés dans la course de taureaux

Une spectaculaire bousculade a fait 23 blessés, dont un grave, samedi à l'arrivée de la course de taureaux de la San Fermin à Pampelune, dans le nord de l'Espagne.

L'incident s'est produit au moment où les coureurs s'engouffraient à l'entrée des arènes.

L'incident s'est produit au moment où les coureurs s'engouffraient à l'entrée des arènes.

Samedi, 23 personnes ont été blessées, dont une gravement, à l'arrivée de la course de taureaux de la San Fermin à Pampelune, ont annoncé les services de secours, soit le bilan le plus lourd de cette année.

Coureurs piétinés

L'incident s'est produit au moment où les coureurs s'engouffraient dans l'entrée des arènes, point d'arrivée de la course et l'un des endroits les plus dangereux de ce parcours de 848,6 mètres à travers les ruelles de la ville.

Espagne : coup d'envoi des fêtes de Pampelune

Un bouchon s'est formé à cet endroit, tandis que deux des six taureaux participant à «l'encierro» se sont précipités par-dessus l'amas humain, piétinant certains des coureurs.

23 personnes ont été blessées et hospitalisées, dont un coureur espagnol de 19 ans qui se trouve dans un état grave, a indiqué aux médias le docteur Javier Sesma, du service des urgences de l'Hôpital Navarra.

«Il y a un blessé particulièrement grave qui souffre d'un traumatisme thoracique avec un syndrome d'asphyxie», a précisé le médecin.

Deux des blessés, un Américain de 35 ans et un Espagnol de 18 ans, ont reçu des coups de corne. Vingt et un autres coureurs, dont un Français de 20 ans originaire de Bayonne, souffrent de traumatismes, blessés à des degrés divers.

15 coureurs tués depuis 1911

Cet incident est le premier de ce genre depuis le début des lâchers de taureaux de la San Fermin, qui attirent chaque matin à 8 heures, depuis le 7 juillet, des milliers de coureurs dans les rues de Pampelune et s'achèvent dimanche.

22 personnes avaient été blessées jusqu'à présent, dont trois, vendredi, avaient reçu des coups de corne.

Les «encierros» de la San Fermin, les plus célèbres et les plus spectaculaires d'Espagne, peuvent être aussi meurtriers: 15 coureurs ont été tués depuis 1911, dont le dernier, un Espagnol, en 2009. (afp)

Ton opinion