Actualisé 25.03.2008 à 07:57

24 ans de prison pour espionnage au profit de la Chine

Los Angeles - Un ingénieur américain d'origine chinoise a été condamné lundi à 24 ans de prison pour avoir fourni des données sensibles en provenance de la défense américaine à la Chine.

L'homme avait été arrêté en octobre 2005 à l'aéroport de Los Angeles.

Chi Mak, qui travaillait pour une société américaine ayant plusieurs contrats avec la Marine, a été reconnu coupable en mai dernier de tentatives visant à faire passer en Chine des renseignements concernant des sous-marins. Quatre membres de sa famille sont également impliqués.

Agé de 65 ans selon les documents présentés par la justice, il a été également condamné à une amende de 50.000 dollars. Le juge Cormac Carney a expliqué que la longue durée de la peine avait pour but d'envoyer un message aux services de renseignement chinois.

Le procès de Chi Mak s'était tenu à Santa Ana au sud de Los Angeles. Il avait été reconnu coupable de deux chefs d'accusations concernant des tentatives pour envoyer des informations sensibles en Chine, d'avoir agi pour le compte de l'étranger sans en avertir les autorités américaines, et pour de fausses dépositions devant des agents fédéraux.

Plusieurs personnes de la famille de l'ingénieur, dont sa femme, son frère, sa belle-soeur et leur fils, ont plaidé coupable à la suite de son procès et de sa mise en accusation. Sa femme et son frère, qui résident en Californie, connaîtront leur condamnation en avril et mai. Sa belle-soeur et son neveu ont déjà accompli leur peine et risquent l'expulsion vers la Chine.

Le patron du Renseignement américain, Mike McConnell, a récemment accusé les services secrets chinois d'être particulièrement agressifs dans la recherche de technologie et d'informations militaires américaines sensibles. Il avait expliqué que Russes et Chinois espionnaient les Etats-Unis à des niveaux proches de ceux observés pendant la Guerre froide.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!