Coronavirus: 2449 nouveaux cas enregistrés en Suisse, 10 décès
Actualisé

Coronavirus2449 nouveaux cas enregistrés en Suisse, 10 décès

152 personnes ont été hospitalisées lors des dernières 24 heures. Le taux de reproduction (R) est de 1,03.

Uri reste très nettement le canton avec la plus forte incidence, 817 cas pour 100 000 habitants. Genève suit loin derrière avec 430 cas.

Uri reste très nettement le canton avec la plus forte incidence, 817 cas pour 100 000 habitants. Genève suit loin derrière avec 430 cas.

OFSP

2449 nouvelles personnes testées positives, 152 hospitalisations supplémentaires et 10 nouveaux décès enregistrés en Suisse et au Liechtenstein: tel est le bilan communiqué aujourd’hui par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur la pandémie. Les chiffres du jour indiquent 156 hospitalisations et 20 décès, mais ils ont en fait été complétés par des déclarations tardives, erronées ou doubles durant la période d’octobre 2020 à février 2021, qui se montent à 4 hospitalisations et 10 décès. Lors des dernières 24 heures, 40 059 tests ont été effectués et le taux de positivité des tests PCR est de 6,1% (4,7% pour les tests rapides antigéniques).

On dénombre désormais 280 cas pour 100 000 habitants sur les quatorze derniers jours. Quant au taux de reproduction (R) affiché aujourd’hui par l’OFSP, il se fixe à 1,03. Il est inférieur à 1 dans deux cantons romands: 0,89 à Neuchâtel et 0,87 à Fribourg. Ce taux est à 1,02 à Genève, 1,04 dans le canton de Vaud, 1,06 en Valais et 1,13 dans le Jura.

Au total, depuis le début de la pandémie, la Suisse a désormais dénombré 9792 décès, 25 723 hospitalisations ainsi que 615 024 personnes testées positives au coronavirus.

Avec 280 cas pour 100 000 habitants (273 jeudi dernier), le taux d’incidence sur quatorze jours en Suisse redevient légèrement supérieur à celui de l’Allemagne (264), selon les données de l’OMS. Il est bien plus élevé chez nos autres voisins: Italie (448), Autriche (484) et surtout France (737).

Moins de cas la semaine dernière

Pour la semaine du 29 mars au 4 avril, le nombre de cas a pour une fois très légèrement baissé, passant de 12 555 à 12 284, soit une diminution de 2,2%.

Les groupes d’âge de 10 à 29 ans ont été les plus touchés, avec près de 200 cas pour 100 000 habitants. Les personnes de 70 ans et plus ont été les moins affectées. Cette différence pourrait être due en partie à la vaccination. Le nombre de tests déclarés a augmenté d’au moins 10% par rapport à la semaine précédente dans 13 cantons dont tous les romands (sauf Fribourg, mais de peu).

Mais bien plus de décès

373 hospitalisations ont été déclarées. La semaine précédente, au même moment, leur nombre était de 329. Au vu des déclarations tardives encore attendues, une hausse du nombre d’hospitalisations est donc attendue. 60 décès ont été enregistrés jusqu’ici. La semaine précédente, au même moment, leur nombre était de 48. En raison des déclarations tardives encore attendues, il faut donc compter sur une nette augmentation de personnes décédées.

L’incidence en Suisse est restée stable, passant de 145,2 pour 100 000 habitants par semaine à 142,1 (- 2,2%). Elle a baissé dans tous les cantons romands, sauf le Jura (passant de 107,4 à 129,1): Genève 215,4 (223,6 la semaine d’avant), Vaud 180,6 (183,2), le Valais 162,9 (167), Neuchâtel 116,7 (141,6) et Fribourg 94,5 (134,3).

(M.P.)

Ton opinion