Genève: 250 francs d'amende pour avoir tardé à démarrer
Actualisé

Genève250 francs d'amende pour avoir tardé à démarrer

Une conductrice a été sanctionnée pour s'être éternisée à un feu qui avait passé au vert. Elle s'en offusque. La police, quant à elle, pointe son attitude dangereuse.

par
Thomas Piffaretti

«Absurde», «injuste», «dégueulasse». Cecilia ne manque pas de mots pour décrire la rage qui l'anime. Cette trentenaire a reçu le 6 avril dernier une amende de 250 fr. des mains de deux agents de police municipale (APM) de la ville de Genève. Son tort? Ne pas s'être élancée suffisamment rapidement quand le feu du carrefour entre les rues de Lyon et de la Prairie est passé au vert, ce dimanche-là en fin d'après-midi.

La jeune femme a été interceptée 200 m plus loin par deux APM qui lui demandaient des comptes. La conductrice a expliqué avoir été gênée par le soleil rasant. Une précision qui ne lui a pas permis d'éviter la bûche.

«Je n'ai pas commis d'infraction», martèle Cecilia. En réalité, la loi suisse pénalise le fait de «ne pas observer un signal lumineux», sans distinction entre feu rouge et vert. La contravention est donc parfaitement réglementaire.

Dans la pratique, en revanche, très rares sont les cas où un automobiliste finit par être sanctionné. Là, le rapport des APM dénonce le comportement dangereux de Cecilia. Elle aurait parqué sa voiture au milieu de la chaussée avant d'en sortir sans serrer le frein à main pour débattre avec les policiers. L'auto a commencé à dévaler une rampe et le risque d'accident était élevé, note le Département municipal de la sécurité pour justifier l'intransigeance des agents. D'autant que le ton est monté entre ­les protagonistes. La conductrice reconnaît une «dispute», mais déplore l'«arrogance» des agents. Elle contestera l'amende.

TWEETEZ

Pensez-vous que cette sanction est justifiée ?

#debat20min.

#debat20min permet de recenser toutes les conversations qui ont lieu sur Twitter sur ce sujet en particulier.

#debat20min.

Ton opinion