Interpellation à Bali: 28 «beach boys» soupçonnés d'être gigolos
Actualisé

Interpellation à Bali28 «beach boys» soupçonnés d'être gigolos

Les autorités indonésiennes ont interpellé une trentaine de jeunes hommes qui sont soupçonnés d'être des gigolos profitant des touristes.

Le gigolo vend ses charmes aux femmes prêtes à payer.

Le gigolo vend ses charmes aux femmes prêtes à payer.

Ces interpellations ont eu lieu après la diffusion sur internet d'un documentaire «Cowboys in Paradise» faisant le portrait de ces jeunes hommes qui avouent monnayer des relations avec des étrangères de passage.

Réalisé par Amit Virmani, auteur basé à Singapour, le documentaire a été présenté la semaine dernière à un festival en Corée du Sud et a depuis été largement consulté sur internet.

«Nous avons interpellé 28 hommes soupçonnés d'être des gigolos. Ils sont jeunes, présentent bien et sont bronzés. La plupart sont des surfeurs», a indiqué I Gusti Ngurah Tresna, chef de la sécurité de Kuta beach.

«Nous les interrogeons. Si nous avons des raisons de soupçonner qu'ils sont impliqués dans des activités répréhensibles, nous les présenterons à la police», a-t-il ajouté. «Nous sommes présents en permanence sur les plages, donc nous pouvons déterminer qui de ces hommes profite des étrangères», a-t-il encore indiqué.

Selon lui, ces jeunes hommes approchent les touristes sur les plages, notamment japonaises, puis sympathisent. Les étrangères finissent parfois par payer pour leur compagnie, voire pour des relations sexuelles.

M. Tresna n'a cependant pas pu indiquer quelles charges pourraient être retenues contre les présumés gigolos et a reconnu qu'il serait difficile de prouver que les relations sexuelles sont tarifées.

De semblables interpellations ont déjà eu lieu par le passé à Bali mais les suspects ont ensuite été relâchés, écopant d'un simple rappel à l'ordre, a-t-il ajouté. (afp)

Ton opinion