Point G, Érection & Co.: 3 mythes sur la sexualité masculine

Le Dr Volker Wittkamp passe en revue les fausses croyances liées à la sexualité masculine.

Le Dr Volker Wittkamp passe en revue les fausses croyances liées à la sexualité masculine.

Getty Images/iStockphoto
Publié

Point G, Érection & Co.3 mythes sur la sexualité masculine

Un urologue et influenceur sexe allemand passe en revue trois fausses croyances tenaces. Les voici.

par
Nina Seddik

Si un homme n’a pas d’érection, alors il n’éprouve aucun désir. Les hommes n’ont pas de point G. La vasectomie, c’est dire adieu à sa vie sexuelle. Voilà quelques-uns des mythes associés à la sexualité masculine, répertoriés par la marque de sextoys pour hommes Arcwave. Le Dr Volker Wittkamp, urologue allemand et influenceur sexe, les analyse point par point.

1. Le point G n’existe pas

Faux. Il s’agit de la prostate qui peut être stimulée de façon interne, par l’anus, ou externe, par le périnée. «Une pratique qui peut déclencher l’orgasme», selon le Dr Volker Wittkamp. D’après une étude réalisée par Arcwave, plus d’un tiers des 22’315 participants interrogés – dans quinze pays différents en mai dernier – ignoraient que la prostate était une zone érogène. 33% des répondants le savaient quant à eux mais n’avaient jamais tenté de la stimuler.

Saviez-vous que la prostate était une zone érogène?

2. Érection = Excitation

L’absence d’érection est souvent associée à un manque de désir. Or, selon le Dr Volker Wittkamp, il n’en est rien. «Quand on parle d’érection, cela varie considérablement d’une personne à l’autre, mais cela dépend aussi beaucoup de la situation et de l’âge, explique-t-il. Plus l’homme est jeune, plus vite il arrive à une érection.» Des facteurs tels que le stress, la fatigue ou l’anxiété peuvent aussi en expliquer l’absence. A contrario, en avoir une ne signifie pas nécessairement être excité. Elle peut simplement être mécanique «comme celles qui se produisent durant la nuit», explique-t-il.

3. La vasectomie affecte la libido

Méthode contraceptive choisie par le youtubeur français Nota Bene, notamment, la vasectomie est souvent associée à une baisse du désir. «Cela n’a aucune influence sur l’érection, l’orgasme, l’éjaculation ou la libido», rassure le Dr Volker Wittkamp. D’après l’urologue allemand, cette intervention aurait plutôt une influence positive sur la sexualité puisqu’elle permettrait des rapports sexuels libérés de la question contraceptive. Notons néanmoins que la vasectomie ne protège pas des maladies sexuellement transmissibles. 

Ton opinion

16 commentaires