Suisse: 30 km/h en ville: non si c'est seulement contre le bruit
Actualisé

Suisse30 km/h en ville: non si c'est seulement contre le bruit

Le National a adopté une initiative parlementaire qui veut que la limitation à 30 km/h ne soit appliquée que pour des raisons de sécurité.

Limiter la vitesse à 30 km/h sur des grands axes urbains ne doit être possible que pour des raisons de sécurité, pas comme protection contre le bruit. Le Conseil national a adopté jeudi par 105 voix contre 78 une initiative parlementaire de Gregor Rutz (UDC/ZH) pour introduire cette restriction.

La fluidité du trafic doit être assurée sur les grands axes routiers en raison de l?augmentation de la densité du trafic, a plaidé Fabio Regazzi (UDC/TI) pour la commission des transports. Selon lui, la création sur ces axes de zones où la vitesse est limitée à 30 km/h va à l'encontre de cet objectif.

Les automobilistes seraient tentés de faire des détours pour éviter ces zones, poursuit-il. Il en résulterait alors un accroissement de la pollution sonore et une diminution de la sécurité dans les quartiers résidentiels.

De telles mesures porteraient trop gravement atteinte à la souveraineté des cantons et des communes, a tenté sans succès de faire valoir Thomas Hardegger (PS/ZH). A ses yeux, il est important de conserver la possibilité de tenir compte des besoins et des spécificités régionales et locales.

Le texte passe au Conseil des Etats. Le 8 janvier 2018, sa commission compétente avait refusé de donner suite à l'initiative par 8 voix contre 5. Si les sénateurs donnent leur feu vert, un projet concret pourra être élaboré. Dans le cas contraire, l'affaire sera enterrée. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion