Manifestation contre Blocher: 31 perturbateurs dénoncés à la justice
Actualisé

Manifestation contre Blocher31 perturbateurs dénoncés à la justice

La manifestation contre Christoph Blocher le 27 mai à la gare de Lausanne ne reste pas sans suites.

Trente et un manifestants violents ont été déférés à la justice sur 189 personnes interpellées et identifiées.

La manifestation interdite s'était déroulée en soirée autour de la gare. L'ancien conseiller fédéral répondait à l'invitation de la section UDC du district de Lausanne.

Serrer la vis

«C'est une des premières fois que l'on identifie et dénonce autant», a indiqué mercredi Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise. Il s'agit d'une volonté politique d'être plus ferme et nous l'appliquons sur le terrain, a-t-il ajouté.

Après des semaines d'enquête, trente et un manifestants ont été dénoncés pour délit d'émeute, sept également pour violences contre fonctionnaires et trois en raison de leur opposition à l'autorité. Agés de 13 à 42 ans, les perturbateurs étaient à 90 % d'origine suisse, 25 étant des mineurs et huit des femmes.

Les manifestants dénoncés venaient en majorité de Lausanne et du canton de Vaud. Quelques-uns provenaient de Neuchâtel et de Berne. En outre 156 personnes restées à la manifestation alors que celle- ci avait dégénéré ont été dénoncées pour infraction au règlement de police.

Trois policiers blessés

Durant la manifestation, trois policiers ont été blessés, deux ayant reçu des coups, le troisième souffrant d'une coupure à la main, notent les polices vaudoise et lausannoise dans leur communiqué.

En septembre dernier, lors du Comptoir suisse, la venue à Lausanne du tribun zurichois, alors encore conseiller fédéral, avait provoqué d'importants affrontements en ville. Des heurts avaient opposé des manifestants à la police durant plusieurs heures. (ats)

Ton opinion