Etude: 35'000 emplois dépendraient des forfaits fiscaux
Actualisé

Etude35'000 emplois dépendraient des forfaits fiscaux

Sans les forfaits fiscaux, 35'000 emplois passeraient à la trappe.

Telles sont les conclusions d'une étude commandée par l'association «Mehrwert Schweiz» (»Valeur ajoutée Suisse») et publiée mercredi. D'obédience bourgeoise, cette association milite pour le maintien de cette pratique.

Les auteurs de l'étude ont interrogé les premiers intéressés, soit les bénéficiaires de forfaits fiscaux. Ceux-ci indiquent employer en moyenne 2,3 personnes pour le ménage et le jardin. Cela donne quelque 11'400 emplois pour les 5000 personnes au bénéfice d'une imposition forfaitaire en Suisse, selon le communiqué de l'association.

En moyenne, ces personnes consomment des biens et des services pour 346'000 francs par an. Cela représente un chiffre d'affaires annuel de 1,73 milliard de francs. Selon l'étude, cela correspond à 11'500 emplois supplémentaires. Celle-ci ajoute encore 18'000 personnes actives dans la construction et les professions liées à ce secteur.

Actuellement, treize cantons connaissent le régime des forfaits fiscaux. Zurich a voté en février dernier son abolition. Ce type d'imposition concerne de riches étrangers. Ils sont imposés sur le montant de leurs dépenses, à condition de ne pas exercer d'activité rémunérée sur territoire suisse.

(ats)

Ton opinion