Bonneteau à Genève: 35 amendes pour infraction depuis mi-juin

Actualisé

Bonneteau à Genève35 amendes pour infraction depuis mi-juin

Des joueurs de bonneteau ont été sanctionnés par la police genevoise depuis mi-juin.

Le bonneteau est mal vu à Genève.

Le bonneteau est mal vu à Genève.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi anti-bonneteau le 16 juin à Genève, la police a délivré 35 contraventions d'un montant minimum de 500 francs. Quatre à six équipes de six à dix joueurs battent le pavé dans la cité de Calvin. Ils visent surtout les touristes.

Pour ces joueurs originaires de Roumanie, de Moldavie, de Macédoine et de Serbie, le bonneteau est un métier. «Ils ne commettent pas d'autres délits. Ce sont des escrocs professionnels», a indiqué mardi à l'ats Patrick Puhl, porte-parole de la police genevoise. Et de préciser que Genève est la seule ville suisse touchée par le phénomène, même si Lausanne compte quelques cas.

Les 35 contraventions ont été délivrées lors de quatorze opérations. Lundi, huit joueurs ont été amendés à la suite d'une interpellation à la promenade du Lac. «Nous n'avons pas encore amendé tous les joueurs présents à Genève. Avertis par des guetteurs, ils ont souvent pris la fuite à l'arrivée des forces de l'ordre», explique Patrick Puhl.

Le bonneteau est un jeu d'argent qui consiste à manipuler de petites boîtes, puis à faire deviner où se trouve une bille ou un autre petit objet. Les équipes sont composées de plusieurs personnes, dont de faux joueurs et des guetteurs. La nouvelle loi genevoise couvre tout jeu similaire sur le domaine public ou dans un lieu accessible au public.

(ats)

Ton opinion