Actualisé 23.10.2012 à 12:08

Santé au volant

3500 médics dangereux pour la conduite

La capacité à conduire peut être altérée par la prise de médicaments. Les anxiolytiques et les hypnotiques sont notamment dangereux au volant.

Le Bureau de prévention des accidents (bpa) met en garde contre quelque 3500 médicaments qui peuvent altérer la capacité de conduire. La liste est disponible sur la plate-forme internet mymedi.ch.

En 2011 en Suisse, 173 personnes ont été grièvement blessées ou tuées sur les routes dans des accidents liés à la consommation de drogues ou de médicaments. C'est quatre fois moins que pour l'alcool, selon les statistiques officielles.

Ces chiffres «sont cependant bien en deçà de la réalité», écrit mardi le bpa. Le Bureau de prévention des accidents a donc décidé de soutenir la plate-forme neutre mymedi.ch qui permet de comparer les prix des médicaments autorisés en Suisse.

Anxiolytiques et hypnotiques problématiques

Le bpa a fait munir d'un symbole de mise en garde les 3500 médicaments répertoriés sur ce site qui sont susceptibles d'altérer la capacité de conduire. Un clic sur le symbole fait apparaître une notice d'utilisation et la mise en garde.

Le Bureau de prévention des accidents lance cette campagne de mise en garde après la publication du rapport SINUS. Celui-ci souligne «la diminution considérable de la capacité de conduire» que peut engendrer la consommation de certains médicaments.

Deux catégories sont considérées comme «particulièrement problématiques en terme de sécurité routière»: les anxiolytiques et les hypnotiques (Valium ou Rohypnol, par exemple). Ce type de médicaments est consommé par environ 10% de la population suisse.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!