Actualisé 07.11.2008 à 12:27

Afghanistan

37 civils et 26 talibans tués dans le bombardement américain (autorités locales)

Un total de 63 personnes, 37 civils et 26 talibans, ont été tués lundi dans un bombardement de l'armée américaine dans un village du sud de l'Afghanistan, selon un rapport d'enquête des autorités locales rendu public vendredi.

Soixante-trois personnes ont été tuées lundi dans un bombardement de l'armée américaine dans un village du sud de l'Afghanistan, selon un rapport d'enquête des autorités locales rendu public vendredi. Les victimes sont 37 civils et 26 talibans.

L'armée américaine a ouvert une enquête, après avoir affirmé dans un premier temps que neuf insurgés avaient été tués dans ces combats dans la province de Kandahar, un bastion des talibans, sans être en mesure de confirmer des pertes parmi la population civile.

Selon des témoins, le bombardement a eu lieu après qu'un groupe de talibans a pris à partie un détachement de soldats afghans et américains patrouillant à proximité du village de Wacha Bakhta, dans le district de Shah Wali Kot. Ces derniers ont riposté et demandé un soutien aérien qui est arrivé et a bombardé la zone, où de nombreux civils célébraient un mariage.

«D'après notre enquête, 37 civils et 26 talibans ont été tués dans les frappes aériennes et 27 civils et 7 talibans ont été blessés», ont affirmé les services du gouverneur de Kandahar. Des femmes et des enfants figurent parmi les victimes, disent les autorités sans en préciser le nombre.

En ce qui concerne les insurgés présumés, seuls quinze corps ont été récupérés sur le terrain. Les autres morts et les blessés ont pu être évacués par leurs compagnons, selon la même source.

Les autorités ont remis 2000 dollars par victime aux familles des morts et 160 à celles des blessés, en guise de compensation.

Les forces étrangères en Afghanistan tuent régulièrement des civils dans leurs combats ou bombardements contre les insurgés, provoquant la colère de la population et des autorités afghanes. Elles accusent toutefois les insurgés de se placer délibérément au milieu des populations civiles, utilisées comme des «boucliers humains».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!